Remboursement frottis vaginal

remboursement frottis

Les femmes sont amenées à consulter un gynécologue, au moins une fois par an, pour pouvoir faire un bilan sur leur « santé intime ». Discussion, questionnements ou examens plus poussés comme le frottis …
Cette consultation est l’occasion d'aborder des sujets comme la contraception ou les MST par exemple.

Mutuelle Conseil fait le point sur un examen important : le frottis vaginal.
Que permet-il de dépister, peut-il être remboursé par la Sécurité sociale et la mutuelle santé ?


 

C'est quoi un frottis vaginal ?

Comme évoqué avant le frottis vaginal est un examen gynécologique. Il consiste en un prélèvement de cellules du vagin sur une lame en verre, dans le but des pouvoir les observer au microscope.

Cet examen permet avant tout de pouvoir diagnostiquer rapidement une infection vaginale (la mycose par exemple). Mais il peut également servir au dépistage du cancer du col de l’utérus ou du vagin, dans ce cas les professionnels de santé parlent de « frottis de dépistage » ou de « frottis cervico-vaginal ».

Bon à savoir : En tant qu’examen gynécologique, un frottis vaginal ne peut être effectué que par votre gynécologue ou votre médecin généraliste, ou bien par une sage-femme.

La prise en charge du frottis vaginal

Il faut savoir que le coût global du frottis vaginal peut varier d’un professionnel de santé à l'autre mais il comprend toujours :

 

Concernant sa prise en charge, seul le frottis de dépistage est remboursé par la Sécurité sociale à hauteur de 70%. Plus précisément, voici ce que vous pourrez économiser :

  • 5€ pour la consultation chez un médecin généraliste (ou une sage-femme)
    ou 18.6€ pour la consultation chez un gynécologue conventionné (de secteur 1)
  • 37€ pour la réalisation du frottis de dépistage
  • 78€ pour l’interprétation des résultats

Pour un prix moyen de 40€ chez un gynécologue, la Sécurité sociale prendra en charge 32.75€. Les 7.25€ restants sont à la charge de la patiente, c’est ce qu’on appelle le « ticket modérateur ». Ou bien il peut être remboursé par votre complémentaire santé.

Bon à savoir : Notons que depuis le 1er janvier 2018, toutes les femmes de 25 ans peuvent bénéficier d'un remboursement à hauteur de 100%, dans le cadre de la consultation unique de prévention des cancers du sein et du col de l'utérus.

Aussi toutes les personnes bénéficiant de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) ou de l'aide médicale d'État (AME), profiteront elles aussi de cette prise en charge totale (sauf dépassements d'honoraires)


Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 3 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement