En cas de myopie, hypermétropie, astigmatisme ou encore presbytie, il est indispensable de porter des lunettes de vue ou des lentilles de correction. Problème : les équipements optiques peuvent vite peser dans votre budget. Heureusement, la réforme 100% Santé offre toute une gamme de montures et de verres intégralement prises en charge par l’Assurance Maladie et la complémentaire santé. Voici tout ce que vous devez savoir sur le remboursement des lunettes par la Sécurité sociale et par la mutuelle santé.

Le remboursement des lunettes en 2024

Depuis le 1er janvier 2021, le dispositif 100% Santé donne accès à un panier de soins et d’équipements optiques pris en charge intégralement. Tous les assurés bénéficiant d’une mutuelle responsable ou bien de la Complémentaire Santé solidaire (CSS) y ont droit.

On distingue désormais le panier 100% Santé assorti de prix limites de vente (Classe A) ainsi que des équipements à prix libres (Classe B) :

  • Lunettes du panier 100% Santé – Classe A : ce panier de soins vous permet d’accéder à des équipements optiques avec reste à charge 0 (RAC). Il comporte des montures aux prix plafonnés mais avec un choix plus restreint en matière de couleurs, de formes et de styles.
  • Lunettes hors 100% Santé – Classe B : aussi appelé “secteur à prix libre”, cette catégorie englobe des équipements remboursés de manière modérée par la mutuelle et notamment par les contrats responsables (jusqu’à 100 € pour une monture).

Comment fonctionne le zéro reste à charge pour les lunettes ?

Pour rappel, le dispositif 100% Santé a pour objectif d’offrir un meilleur accès aux soins les plus coûteux pour tous les Français.

Afin de bénéficier du reste à charge 0, vous devez d’abord vous rendre chez l’ophtalmologue afin de faire examiner votre vue et obtenir une ordonnance. Sans cette prescription, vous ne pourrez pas profiter du remboursement d’une monture et de verres inclus dans le panier 100% Santé optique.

A ce sujet, les opticiens sont tenus de proposer, au moins 17 montures adultes et 10 montures enfants à prix encadrés : jusqu’à 30 € pour les adultes et 50 € pour les enfants.

Quant aux verres correcteurs sans reste à charge, ceux-ci doivent couvrir tous les troubles de vue, comme pour le panier à tarif libre. Selon le cahier de charges établi lors de la réforme, ils doivent obligatoirement comporter les caractéristiques suivantes :

  • traitement anti-reflets ;
  • traitement anti-rayures ;
  • amincissement.

A savoir que leur tarif maximum varie selon le type de correction nécessaire. Ainsi, l’Assurance Maladie prévoit une valeur maximale de remboursement pour la monture et les verres (unifocaux, multifocaux ou progressifs) :

  • 95 € maximum pour une faible correction ;
  • 180 € maximum pour une faible correction avec verres progressifs ;
  • 265 € pour une forte correction ;
  • 370 € pour une forte correction avec des verres progressifs.

Enfin, sachez que votre opticien à l’obligation de vous délivrer un devis contenant une offre 100 % santé selon vos besoins, même si vous préférez des équipements à prix libres.

Quel est le remboursement des lunettes avec une mutuelle ?

Les lunettes de vue du panier santé optique (montures + verres) sont remboursées à 100% par l’Assurance Maladie et les complémentaires santé.

En revanche, ce n’est pas le cas des verres avec des traitements de confort, comme l’anti-lumière bleue.

Avec le panier à prix libre, vous pouvez choisir les montures qui vous plaisent, sans limitation. Néanmoins, le tarif n’est pas fixé par l’Assurance Maladie mais par l’opticien, ce qui signifie que les lunettes de vue peuvent vite devenir chères. Par ailleurs, le remboursement des lunettes est beaucoup moins important de la part de la Sécurité sociale.

En effet, la base de remboursement est fixée à 0,05€ par verre et le taux de prise en charge de la Sécurité Sociale est de 60%. Donc, votre CPAM vous rembourse à hauteur de 0,03 € par verre. Pour la monture, la base de remboursement est de 2,84 €, avec un taux de 60 % également (soit 1,70 €).

Au vu de la prise en charge très faible de l’AMO, mieux vaut avoir souscrit une bonne mutuelle santé avec des garanties renforcées sur l’optique. Si tel est le cas, votre complémentaire santé peut prendre en charge le reste à charge mais également rembourser les lentilles de correction, si vous avez opté pour ce type d’équipement.

Enfin, rien ne vous empêche de choisir les verres du panier 100 % Santé et la monture dans le panier à tarif libre, ou inversement.

Notre sélection de mutuelles pour lunettes (2024)

Personne à assurer

Personne à assurer
  • Assureur
  • Lunettes de vue
  • Lentilles
  • Voir l’offre
logo-UCR - filao 300 - fonctionnaire (lunettes)

    Lunettes de vue :

    jusqu’à 460 €

Lentilles :

75 €

Obtenir mon devis
logo-Kovers - premium - senior (lunettes)

    Lunettes de vue :

    jusqu’à 700 €

Lentilles :

450 €

Obtenir mon devis
logo-Apicil - formule 5 - retraité (lunettes)

    Lunettes de vue :

    jusqu’à 650 €

Lentilles :

300 €

Obtenir mon devis
logo-La mutuelle générale - formule 5 - retraité (lunettes)

    Lunettes de vue :

    jusqu’à 660 €

Lentilles :

180 €

Obtenir mon devis
logo-GSMC - senior optimum - retraité (lunettes)

    Lunettes de vue :

    jusqu’à 550 €

Lentilles :

220 €

Obtenir mon devis
logo-Heyme - freelance renfort optique et dentaire - tns (lunettes)

    Lunettes de vue :

    jusqu’à 450 €

Lentilles :

200 €

Obtenir mon devis
logo-MGC - santé indépendants formule 5 - tns (lunettes)

    Lunettes de vue :

    jusqu’à 780 €

Lentilles :

400 €

Obtenir mon devis
logo-Aésio - santé pro formule 5 - tns (lunettes)

    Lunettes de vue :

    jusqu’à 520 €

Lentilles :

250 €

Obtenir mon devis
logo-Kovers - confort 300 - fonctionnaire (lunettes)

    Lunettes de vue :

    jusqu’à 650 €

Lentilles :

300 €

Obtenir mon devis
logo-GSMC - Senior formule optimum - senior (lunettes)

    Lunettes de vue :

    jusqu’à 550 €

Lentilles :

220 €

Obtenir mon devis

Puis-je changer de lunettes de vue tous les ans ?

Il est possible de changer de lunettes de vue tous les ans mais uniquement en cas de dégradation de la vue. D’ailleurs, la réforme 100% santé introduit la possibilité de renouveler sa monture et ses verres sans délai si vous souffrez de certaines conditions médicales particulières comme :

  • un glaucome
  • un diabète
  • DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge)
  • le SIDA
  • certaines maladies auto-immunes

Autrement, les mineurs de moins de 16 ans peuvent changer de lunettes tous les ans et les enfants de moins de 6 ans, tous les mois.

Vos questions sur le remboursement des lunettes

Quelle est la durée de validité de l’ordonnance ophtalmologique?

La durée de validité d’une ordonnance optique dépend de votre âge :

  • entre 16 et 42 ans : le délai de validité de votre ordonnance lunettes est de 5 ans.
  • plus de 42 ans : le délai de votre ordonnance est valable pendant 3 ans.

Quel est le délai entre deux paires de lunettes ?

Désormais, vous pouvez changer de lunettes et profiter du remboursement de votre monture et de vos verres tous les 2 ans sans surcoût. Pour les mineurs de moins de 16 ans, il est possible de changer tous les ans.

Comment fonctionne le remboursement des lunettes pour les bénéficiaires de la Complémentaire Santé Solidaire ?

Les bénéficiaires de la C2S (ancienne CMU-C et ACS) peuvent profiter du dispositif optique selon les mêmes modalités que les autres assurés.

Pour cela, il suffit simplement de présenter votre ordonnance à l’opticien et lui préciser que vous êtes couvert par la Complémentaire Santé Solidaire. Dans ce cas, l’opticien vous propose en priorité des équipements de Classe A, pris en charge à 100%.

Si vous choisissez des équipements de classe B, la prise en charge de la CSS se limite au ticket modérateur.

Quels sont les différents types de verres ?

Selon votre vue, votre opticien pourra vous proposer trois différents types de verres correcteurs.

  • Les verres unifocaux corrigent tous les défauts visuels sauf la presbytie, soit : l’astigmatisme, la myopie et l’hypermétropie. Il existe des verres unifocaux sphériques ou asphériques, qui offrent une plus grande netteté et plus d’esthétisme. Cependant, vous pouvez demander des verres unifocaux individualisés, spécialement adaptés à votre vue et fabriqués sur mesure.
  • Les verres multifocaux corrigent quant à eux la presbytie et les déficiences visuelles particulières. Composés de trois zones de correction (vue de près, intermédiaire et vue de loin), ils vont améliorer la vision de près et développer une vision intermédiaire. Plutôt destinés aux jeunes presbytes qui ne souhaitent pas porter de lunettes en permanence, ils concernent également les porteurs de verres progressifs qui ont besoin d’un équipement plus adapté pour certaines activités.
  • Les verres progressifs corrigent eux aussi la presbytie. Les 3 zones de vision vont se combiner pour améliorer la vue : la partie haute corrige la vision de loin, la partie basse corrige la vision de près et la zone intermédiaire permet une vision à mi-distance. Plus confortables que des verres multifocaux, ils atténuent la transition brutale entre les différentes zones de vision.

Comment fonctionnent les lunettes de vue ?

Grâce à l’action de verres correcteurs, les lunettes de vue permettent de corriger un trouble de la vision et donc de retrouver une vue normale. Si une personne atteinte d’un trouble visuel ne consulte pas rapidement un ophtalmologue, elle peut voir apparaître quelques symptômes courants comme : des maux de tête, des difficultés de concentration ou encore des picotements aux yeux.

Des lunettes correctrices permettront de corriger les troubles suivants :

  • l’astigmatisme : une vue déformée
  • l’hypermétropie : une vue trouble de près
  • la myopie : une vue trouble de loin
  • la presbytie : une vue trouble de près à cause du vieillissement naturel de l’œil