La ménopause

Dès sa naissance, la vie d'une femme est marquée par des étapes qui occasionnent des changements physiques et psychologiques. La ménopause correspond à la fin de la période reproductive de la femme et se manifeste généralement vers 50 ans. Elle comporte une série de bouleversements et de symptômes physiologiques importants qui se prolongent sur une durée plus ou moins longue. Il est souvent préférable de s'adresser à un médecin afin de trouver les meilleures solutions pour affronter ce passage délicat.

Les symptômes et les effets secondaires de la ménopause

L’arrêt de la fonction ovarienne et du cycle menstruel ne se fait pas du jour au lendemain. La ménopause évolue graduellement avant d'arriver au stade définitif. Les premiers troubles apparaissent au cours de la périménopause. Cette période peut durer de 1 à 8 ans selon les cas. L'appareil reproducteur commence à fonctionner de manière plus irrégulière, les cycles menstruels sont perturbés et la production hormonale diminue considérablement.

D'autres manifestations surviennent pendant cette période : on les regroupe sous le terme de « troubles climatériques ». Il s'agit des bouffées de chaleur, des troubles de l'humeur (irritabilité et anxiété), des troubles du sommeil, de la sécheresse vaginale, des problèmes d'incontinence. A cela il faut ajouter que les changements liés à la ménopause transforment la texture de la peau, qui perd de son élasticité et devient plus fragile. Les graisses se répartissent différemment et tendent à s'accumuler au niveau de l'abdomen. Les femmes notent souvent qu'elles prennent plus facilement du poids pendant cette période. Elles sont aussi sujettes à des migraines plus fréquentes, des douleurs articulatoires et des moments de grande fatigue.

Ces troubles ne se manifestent pas tous de la même manière chez toutes les femmes. Certaines traversent sereinement cette période de changements, d'autres accusent ces malaises d'une manière plus accentuée. La consultation médicale apporte des solutions pour chaque cas de figure.

Les risques de maladies

La ménopause accélère la perte osseuse, le squelette devient plus fragile et les risques de fractures sont plus élevés. Même si l'ostéoporose ne concerne pas toutes les femmes, le médecin peut conseiller un examen spécifique appelé ostéodensitométrie, qui permet d'effectuer un diagnostic précoce et préventif de la maladie.

La protection contre les maladies cardiovasculaires diminue avec la ménopause. Certains facteurs personnels comme le tabagisme, le diabète, l'hypertension, l'excès de poids et la sédentarité peuvent augmenter les risques de survenue de maladies cardiovasculaires.

Des solutions pour vivre mieux la ménopause

Les troubles et les malaises qui accompagnent la période appelée périménopause, continuent 12 mois en général après les dernières menstruations. Au terme de ce délai, la femme est dite ménopausée. Si les troubles sont très gênants, le médecin peut conseiller un traitement hormonal substitutif (THS).

Ces traitements de substitution remplacent les deux hormones que le corps ne fabrique plus au moment de la ménopause, les œstrogènes et la progestérone. Comme tous les médicaments, outre les bénéfices les traitements hormonaux ont aussi des contre-indications. C'est le médecin qui évalue les situations au cas par cas. Les traitements THS réduisent les malaises climatériques et constituent une protection contre l'ostéoporose. Par contre, des études ont démontré que ces traitements à longue durée peuvent augmenter les risques de cancer.

Des solutions alternatives sont disponibles. Pour limiter les troubles de la ménopause, la médecine douce a ses remède naturels. La phytothérapie et l'homéopathie proposent des préparations qui soulagent des désagréments de la ménopause.

Les traitements pris en charge par la Sécurité sociale

Le suivi médical et les traitements des troubles liés à la ménopause sont pris en charge en partie par la Sécurité sociale, le reste pouvant être couvert par la mutuelle complémentaire.

Les traitements hormonaux à base d'œstrogènes ou de progestérone sont prescrits par le médecin et remboursés entre 30% et 65% par la Sécurité sociale. La mutuelle intervient pour le remboursement du ticket modérateur. Il faut noter que la prescription des THS nécessite des examens préalables, une mammographie et un examen clinique. Ces prestations sont aussi couvertes par la Sécurité sociale et la mutuelle.

Pour un bon remboursement de l'ostéodensitométrie, qui permet de prévenir les risques d'ostéoporose, il est préférable de compter sur une bonne complémentaire, la Sécurité sociale ne couvrant la dépense qu'à 70% sur la base de 39,96€.

Le suivi médical gynécologique est indispensable pour une femme, tout au long de sa vie. Pour faire face aux dépassements d'honoraires des spécialistes, il vaut mieux prévoir une bonne mutuelle.

La ménopause est une période délicate pour une femme et il est important de s'assurer un bon suivi médical pour traverser ce moment le plus sereinement possible.


Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement