Remboursement prise de sang : quelle prise en charge pour des analyses ?

remboursement prise de sang

Au cours de sa vie, il est courant de se voir prescrire une prise de sang : pour poser un diagnostic médical ou plus simplement pour connaître son groupe sanguin par exemple. Généralement, elle fait partie intégrante du parcours de soins et vous sera réclamée par un professionnel de santé.

Mais les frais engendrés par une telle analyse médicale sont-ils pris en charge ? Mutuelle Conseil fait le point sur les remboursements d’une prise de sang par la Sécurité sociale, et par votre mutuelle santé.


 

La prise de sang : ce qu'il faut savoir

Comme évoqué précédemment, une prise de sang peut être prescrite par votre médecin ou tout autre professionnel de santé, pour affiner votre diagnostic médical. Mais sachez que vous pouvez également décider vous-même d’aller faire une analyse de sang, sans prescription préalable. Notez tout de même que, peu importe la raison, il vous sera demandé la plupart du temps de venir à jeun.

Comment se déroule une analyse de sang ?
Dans un premier temps le professionnel de santé vous prélève un volume de sang déterminé en amont, au niveau d'un vaisseau sanguin veineux, capillaire ou artériel. Puis ces mêmes prélèvements sanguins sont ensuite analysés en laboratoire, avant de vous en faire un compte rendu écrit.

Bon à savoir : En France une prise de sang ne peut être faite que par un technicien de laboratoire (possédant le diplôme de « prélèvements sanguins »), un médecin, un infirmier, une sage-femme ou un biologiste médical.

Quels remboursements pour une prise de sang ?

Notez que pour bénéficier d’une prise en charge de votre analyse de sang par la Sécurité sociale, elle doit impérativement faire partie du parcours de soins coordonnés. En d’autres termes, elle doit être prescrite au préalable par votre médecin et faire l’objet d’une ordonnance.

D’autre part, les taux de remboursement peuvent varier selon votre situation et la nature exacte de votre prise de sang. Les analyses « traditionnelles » qui relèvent de la prévention ou d’un diagnostic sur une pathologie, sont pris en charge par la Sécurité sociale à hauteur de 60% du montant. En revanche, si elle est réalisée par un médecin ou une sage-femme, votre prise de sang sera cette fois remboursée à hauteur de 70%.

Bon à savoir : Dans certaines situations, la Sécurité sociale pourra prendre en charge la totalité du montant (100%). Cela concerne notamment les personnes atteintes d’une affection de longue durée (ALD), ou encore les femmes enceintes à partir du sixième mois de grossesse.

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 3 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement