Lentilles de contact : quelle prise en charge ?

lentilles de contact

Depuis 1991, le nombre de porteurs de lentilles de contact a considérablement augmenté : à hauteur de 4% par an. Alors pourquoi les lunettes de vue sont délaissées au profit des lentilles de contact ? Et bien souvent pour des raisons de praticité (mode de vie actif) et d’esthétisme.


Les lentilles de contact : c’est quoi ?

Yeux lentilles de contact

Une lentille de contact est une lentille fine et incurvée que l'on vient placer directement sur la surface de l’œil, plus précisément sur le film lacrymal, afin de corriger la vision. Le principe est le même que pour des lunettes de vue : au contact de l’œil, la lentille de contact va incurver la lumière pour la rediriger vers la rétine afin d’améliorer la vue.



En résumé, les lentilles de contact ont pour but de corriger les erreurs de réfraction et de préserver la santé oculaire. Elles peuvent corriger :

  • L’astigmatisme
  • La myopie
  • L’hypermétropie
  • L’hypermétropie liée à l’âge : autrement dit la presbytie

Quels sont les types de lentilles de contact ?

En fonction de votre vue et de votre mode de vie, il existe différents types de lentilles de contact, les plus répandus étant toutefois les souples ou les rigides.

Les lentilles de contact souples sont les plus courantes, et ce notamment grâce à leur prix abordable et à leur facilité d’utilisation. Elles sont également adaptables, on peut trouver à la fois des lentilles souples journalières, hebdomadaires, bimensuelles, mensuelles ou annuelles.

Quant aux lentilles de contact rigides, elles sont plus onéreuses que les lentilles souples, mais leur fréquence de remplacement est généralement moins régulière. Certaines peuvent effectivement être utilisées durant un à deux ans.

Nos conseils : Consultez un ophtalmologue, il pourra vous aider à choisir le type de lentilles de contact qui vous convient !

Lentilles de contact : quels remboursements ?

Prise en charge des lentilles de contact par la Sécurité sociale

La Sécurité sociale prend en charge les lentilles de contact, seulement sur prescription médicale et pour les indications suivantes :

  • Un astigmatisme irrégulier (après une plaie ou une chirurgie par exemple)
  • Une anisométropie supérieure à 3 dioptries (non corrigeables par des lunettes)
  • Un kératocône (déformation évolutive de la cornée non corrigeable en lunettes)
  • Une myopie supérieure ou égale à 8 dioptries
  • Un strabisme accommodatif
  • Une aphakie

Si vous vous trouvez dans un de ces cas, alors vos lentilles de contact vous seront remboursées à hauteur de 60% sur la base d'un forfait annuel (de date à date) fixé à 39,48€ par œil. En résumé, la Sécurité sociale prend en charge 23,70€ par œil (que les lentilles soient réutilisables ou non, journalières ou hebdomadaires).

Prise en charge des lentilles de contact par les mutuelles

Si les lentilles de contact ne sont prises en charge par la Sécurité sociale que dans de rares cas, la majeure partie des mutuelles proposent quant à elles un forfait annuel, et ce même si les lentilles ne sont pas remboursées par la Sécurité sociale.

Ces forfaits annuels permettent d’avoir une idée du montant de la prise en charge au moment de choisir ses lentilles de contact chez l’opticien. Par exemple, si votre mutuelle propose un remboursement forfaitaire de 150€ par an, vous disposez de ce montant-là pour votre correction.

Toutefois, certains organismes proposent une prise en charge sous forme de pourcentage. Dans ce cas, le montant du remboursement sera fixé en fonction de la base de remboursement de la Sécurité sociale. Par exemple, si votre contrat affiche une prise en charge de 200% sur l’optique, la base de remboursement de la Sécurité sociale pour des lentilles de contact étant de 39,48€, cela signifie que vous serez remboursé à hauteur de 77€.

Exemple de remboursement pour des lentilles de contact journalières : 800€/an

Loading...

Loading...

En savoir plus


Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement