Les aides à domicile : quelles aides pour les seniors ?


D’ici 2060, l’INSEE prévoit qu’un tiers de la population soit âgée de plus de 60 ans. En 2012, selon une étude réalisée par la DREES (direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques), l’aide à domicile chez les personnes âgées représentait seulement 800 000 personnes en France. Cela peut s’expliquer par le coût généralement important que représente l’aide à domicile. Mutuelle Conseil fait le point sur les diverses aides existantes pour financer votre aide à domicile.

L’aide à domicile, qu'est-ce que c’est exactement ?

L’aide à domicile est un service qui permet d’aider les personnes âgées directement chez elles dans les tâches de la vie quotidienne. Généralement elle intervient pour les personnes âgées qui se trouve en difficulté permanente ou ponctuelle.

L’aide à domicile travaille soit pour le compte d’une équipe associative privée, d’une équipe associative municipale ou alors d’une entreprise privée.

Ces missions sont les suivantes :
  • Les tâches d’entretien du domicile (comme le ménage, la lessive ou encore le repassage)
  • Elle peut également avoir à préparer à manger, répondre au téléphone et éventuellement à faire la toilette
  • Elle peut effectuer des tâches à l’extérieur du domicile de la personne âgée en  l’amenant faire ses courses à l’extérieur ou pour l’aider dans ses déplacements
  • L’aide à domicile peut également aider les personnes âgées dans les démarches administratives qu’elle doit effectuer
L’aide à domicile effectue des missions différentes que celle de l’aide ménagère qui se consacre exclusivement aux tâches ménagères et d’hygiènes mais également du garde malade à domicile qui apport une surveillance particulière à une personne âgée.

Il est possible de bénéficier d’une aide à domicile si vous êtes âgés de plus de 60 ans et que vous êtes malade ou en situation de dépendance mais que votre état ne justifie pas forcément une hospitalisation.

L’aide à domicile est-elle remboursée ?

Les prestations de services à la personne ne sont généralement pas remboursées par la sécurité sociale mais il existe d’autres aides financières : 

Cependant, il existe certains dispositifs permettant de bénéficier d’aides à domicile :
  • L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) : C’est une aide qui permet d’éviter l’hospitalisation d’une personne âgée, cette allocation est soumise à certaines conditions. Pour en bénéficier, il est nécessaire de remplir un dossier qu’il faut retirer auprès de votre mairie, du département ou d’un point d’information local dédié aux personnes âgées. Plus d’informations sur le site du service public.
  • L’aide sociale aux personnes âgées : Cette aide permet aux personnes âgées de bénéficier d’une aide ménagère si l’état de santé le justifie et que certaines conditions d’âges et de ressources sont remplies. Les services pourront aller du ménage, à l’entretien du linge ou encore à la préparation des repas mais ils devront être effectués par une société habilitée à le faire. Pour bénéficier de l’aide, il faut entreprendre les démarches auprès du centre communal d’action sociale (CCAS). Plus d’information.
  • L’allocation Représentative des Services Ménagers (ARSM) : Il s’agit d’une aide sociale qui provient du département ou de la caisse de retraite, qui est versée mensuellement et qui permet de prendre en charge les frais liés à l’intervention de services d’aides à domicile. Le montant de l’allocation est calculé en fonction des revenus du demandeur et du nombre de demandeurs. Cette aide permet de favoriser le maintien à domicile des personnes âgées. Pour obtenir cette aide, il faut faire une demande auprès du Centre Communal d’Aide Social  (CCAS) le plus proche de chez vous.
  • Les services polyvalents d’aides et de soins à domicile (SPASAD) : C’est une aide qui propose à la fois des soins infirmiers et une aide à domicile, cela permet aux personnes âgées d’avoir recours à une seule personne pour deux types de prestations différentes. Pour la partie soins infirmiers, il faut posséder une prescription médicale et avoir plus de 60 ans mais ce n’est pas le cas pour la partie soins à domicile. Les soins infirmiers sont à la charge de la Sécurité Sociale par contre la partie aide à domicile est à la charge de la personne qui en bénéficie. Plus d’information sur le site du gouvernement.
  • Les aides fiscales : Si vous payez l’impôt sur le revenu et que vous bénéficiez d’une aide à domicile, vous pouvez bénéficier d’une réduction fiscale. Vous pourrez alors soustraire du montant de vos impôts, 50% des dépenses alloués à l’aide à domicile. Toutefois les montants pris en compte par la réduction fiscale sont plafonnés.

Il existe donc différents types d’aides pour bénéficier d’une aide à domicile toutefois il est rare qu’une aide à domicile puisse travailler sans que la personne âgée n’est rien à débourser.

Certaines mutuelles peuvent également inclure de larges prestations d’assistance comprenant différents services (comme l’assistance téléphonique, l’aide ménagère, la livraison de course, etc.) mais ces différentes prestations peuvent intervenir seulement en cas d’hospitalisation, de graves maladies, de longue immobilisation ou de difficulté majeure.

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement