Aromathérapie

aromatherapieL'aromathérapie a fait son chemin depuis l'Antiquité et connaît aujourd’hui une plus large reconnaissance. On ne peut en effet que reconnaître ses effets bénéfiques sur différents types d’affections. C’est pourquoi on retrouve les huiles essentielles dans de multiples endroits, tels que dans les pharmacies, les magasins diététiques, les centres de bien-être ou les rayons bio etc. Pour autant, cette médecine douce ne se pratique pas aléatoirement et il est recommandé de ne pas utiliser les huiles essentielles sans une étude préalable, voire la consultation d'un professionnel.

Aromathérapie : Kesako ?

Faisant partie des médecines douces, l'aromathérapie, qui est de plus en plus en vogue, se fonde sur l'usage d'huiles essentielles, des substances odorantes et liquides qui s'évaporent une fois utilisées. A l'origine, ce remède de l'Antiquité était utilisé par les égyptiens pour ses propriétés curatives.

Aujourd'hui, cette pratique est l'une des branches de la phytothérapie et consiste à utiliser les principes actifs de plantes aromatiques pour obtenir ce que l'on appelle les « huiles essentielles ». Ainsi, toutes les plantes aromatiques peuvent contenir des huiles essentielles, notamment les fleurs, les feuilles, les racines, certains fruits, les écorces d'arbre ou les graines. Par un procédé de distillation, les huiles essentielles sont recueillies aux côtés de l'eau florale.

Les huiles essentielles : des propriétés multiples

Extrêmement variées, les huiles essentielles ont des composants très différents en fonction de leur type (terpènes, cétones, lactones, esters...), ce qui permet d'obtenir des propriétés diverses : stimulante ou relaxante, antispasmodique ou antivirale, digestive, etc.

Plus précisément, la composition de l'huile essentielle varie en fonction de différents facteurs : les organes de la plante, la saison, les chimiotypes et les conditions de culture. Véritablement odorantes, les huiles essentielles ont un effet extrêmement favorable, ne serait-ce que par le sens olfactif qui peut influer sur l'humeur d'une personne et, plus généralement, sur l'équilibre physique et psychique. Elles s'utilisent également pour les fonctions pulmonaires et le système respiratoire, ainsi que pour différentes inflammations de type musculaire ou dermatologique.

Les différents procédés pour se soigner grâce aux HP

La cure se prend généralement par voie orale, cutanée, par diffusion ou inhalation :

  • la voie orale est privilégiée pour les troubles infectieux ou digestifs ;
  • la voie cutanée est utilisée pour une action efficace dans l'organisme, notamment pour les maladies de peau et les traitements cosmétiques ;
  • en diffusion ou en inhalation, elle permet en particulier d’assainir l'air et d’apaiser le système respiratoire d’un malade.

Il est également possible d’utiliser les huiles essentielles en friction, massage ou en compresse.

Aromathérapie : pour qui ?

Si l'aromathérapie s'adresse à tous, ce traitement est déconseillé pour les femmes enceintes, les enfants de moins de 7 ans et les personnes épileptiques.

Pour les personnes âgées et les enfants de plus de 7 ans, un avis médical reste recommandé. Précisons toutefois que certaines huiles essentielles sont inoffensives pour les plus jeunes et permettent même de soigner un certain nombre de maux comme le rhume, les troubles digestifs ou dermatologiques par exemple.

Les vertus et les précautions

On reconnaît à l'aromathérapie différentes vertus, notamment en termes de stress et de nervosité, y compris les insomnies légères. Les huiles essentielles sont également reconnues pour leur effet antiseptique. Par exemple, le romarin agit sur le processus de digestion, tandis que l'eucalyptus opère sur les voies respiratoires et pulmonaires. Les huiles essentielles représentent ainsi une solution efficace contre les petits tracas du quotidien.

Les huiles essentielles donnent également l'occasion d'opter pour une solution naturelle, voire économique, puisqu'il existe de nombreuses recettes sur-mesure, notamment en termes de cosmétiques et de produits de beauté.

Toutefois, il est essentiel de rester vigilant quant au dosage, plusieurs huiles essentielles ne devant pas être appliquées sur la peau sans être diluées au préalable. De même, il ne faut pas s’exposer au soleil après application. Il est possible de se brûler la peau avec une huile essentielle. D’autre part, des troubles de digestion peuvent être provoqués en usage interne. L'automédication ayant ses limites, il est donc plus que recommandé de recourir aux conseils d'un aromathérapeuthe ou d'un pharmacien.

Aromathérapie : quels remboursements ?

Comme la plupart des autres médecines douces, l'aromathérapie ne fait pas exception en ce qui concerne la faiblesse des remboursements. En l'occurrence, seule une mutuelle incluant un forfait « médecines douces » est à même d'apporter un remboursement pour la consultation d’un aromathérapeuthe ou l’achat d’huiles essentielles.

En effet, l'efficacité de ce type de médecine n'est toujours pas reconnue par la Sécurité sociale, malgré un développement croissant. Fort heureusement, plusieurs mutuelles proposent désormais un forfait spécial pour une meilleure prise en charge. Renseignez-vous avant de souscrire votre contrat d’assurance santé.


Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement