Une mutuelle pour votre nouveau-né ? Quelques conseils pour ne pas vous tromper !

mutuelle-pour-votre-nouveau-ne.jpg


Pourquoi souscrire une mutuelle pour votre nouveau-né ?

L’année de naissance de votre bébé est la plus importante, mais aussi la plus onéreuse. Votre nouveau-né vous demandera des soins constants, et de nombreuses visites chez le pédiatre seront à prévoir. En conséquence, ces dépenses peuvent ajouter une charge importante dans le budget santé familial, d’autant plus que les frais de pédiatrie ne sont pas intégralement remboursés par la Sécurité sociale.

Pour un enfant de moins de 2 ans, une consultation chez un pédiatre de secteur 1 est de 31€. Une partie du tarif de la consultation est prise en charge à 100%, c’est le Forfait Pédiatrique Enfant (FPE) d’un montant de 5€. En bref, votre caisse d’assurance maladie vous remboursera 5€ de forfait pédiatrique enfant (FPE) + 70% de la base de remboursent ôtée des 5€ de FPE. Autrement dit, 70% de 26€ (31-5), soit 23,20€ remboursés et 7,80€ de reste à charge.

Par ailleurs, seuls les soins réalisés au cours du premier mois après la naissance de votre nourrisson sont entièrement remboursés par la Sécurité sociale. En effet, une fois ce délai passé, cette prise en charge n’est plus intégrale et est réduite à 65%. C’est pourquoi, une complémentaire santé vous permettra d’alléger le coût des dépenses médicales avant, pendant et après la naissance de votre bébé.

Mais quelle mutuelle choisir ?

Toutes les mutuelles ne présentent pas les mêmes contrats et les mêmes taux de remboursement. Il est donc primordial de se renseigner sur les prestations qui sont proposées, et plus particulièrement sur le montant des cotisations. Vous devez choisir une complémentaire santé qui s’adaptera au mieux à vos besoins et à ceux de votre nouveau-né.

Ainsi, pour restreindre les frais médicaux liés à la santé de votre bébé, préférez une mutuelle qui offre une bonne prise en charge des dépassements d’honoraires et de meilleures garanties en termes de médecine courante et de pharmacie (vaccins, médicaments non remboursés par la Sécurité sociale).

Par exemple, l’assureur La Mutuelle Générale offre des avantages tarifaires aux familles : les 6 premiers mois de cotisation sont offerts aux nouveau-nés et la cotisation est gratuite à partir du 3ème enfant. Il propose également une formule familiale « itineo TRIBU ». Quant à Malakoff Médéric, il fait également bénéficier ses adhérents d’avantages tarifaires : 10% de réduction pour l’adhésion d’un parent seul et de son enfant pendant toute la durée du contrat, 20% de réduction pour le 2ème enfant, et une adhésion offerte à partir du 3ème enfant.

Pour choisir la complémentaire santé la plus adaptée à vos attentes et aux besoins médicaux de votre nourrisson, tout en respectant votre budget, nous vous conseillons de comparer les différentes offres proposées par les mutuelles santé.

Comparez les mutuelles

A quel montant ?

Le coût d’une complémentaire santé varie en fonction du contrat auquel vous souscrivez et du niveau de garanties qui vous est proposé. Le montant des cotisations mensuelles est généralement de 10€, cependant il peut rapidement devenir plus élevé selon l’importance des besoins médicaux de votre bébé. En effet, le montant des cotisations mensuelles va dépendre des garanties sélectionnées lors du choix de votre contrat.

Par ailleurs, certaines mutuelles offrent parfois 6 mois à un an de cotisation gratuite, tandis que d’autres proposeront d’offrir la complémentaire santé s’il s’agit d’une troisième naissance ou plus. Ces spécificités sont variables en fonction des assurances, et se négocient également au moment de la signature du contrat.

Pour les foyers en difficultés financières qui ne parviennent pas à offrir une protection santé adéquate à leur bébé, la Sécurité sociale peut participer au financement d’une complémentaire santé par le biais de l’Aide à la Complémentaire Santé (ACS).

Comment ça marche ?

Avant toute chose, il est indispensable d’inscrire votre nourrisson à la caisse d’assurance maladie. A ce moment-là, vous pourrez décider de le rattacher à votre mutuelle, ou bien de souscrire une nouvelle complémentaire santé juste pour lui. Dans les deux cas, les démarches de souscription doivent idéalement être réalisées avant la naissance de votre bébé, et au plus tard dans les 30 jours après l’accouchement pour lui assurer une couverture santé optimale.

Si vous souhaitez rattacher votre bébé à votre propre complémentaire santé, il suffit d’envoyer à votre mutuelle les documents suivants : une copie de l’acte de naissance, votre attestation de droit à l’assurance maladie, et un document comprenant votre numéro de contrat mutuelle. Une fois le dossier complet reçu, votre bébé sera aussitôt couvert par votre complémentaire santé, et le remboursement se fera sur la même base que la vôtre.

En revanche, si vous souhaitez souscrire une mutuelle uniquement pour votre nourrisson, il faudra vous renseigner sur les offres présentées par les complémentaires santé proposant ce type de garanties.

Comparez les mutuelles

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement