L’hospitalisation à domicile (HAD)

L’hospitalisation à domicile est un système considéré comme une alternative à l’hospitalisation classique. En théorie, il s’agit d’une structure d’hospitalisation permettant d’assurer au domicile du patient, des prestations de soins médicaux continus et en relation avec les professionnels de santé. La durée de ces prestations de soins médicaux dépend notamment de l’évolution de l’état de santé du patient, de l’effectivité des soins médicaux appliqués sur ce dernier, mais aussi de la disponibilité des médecins traitants à domicile. En dépit de ses particularités, sachez qu'un établissement d’hospitalisation à domicile est une structure de santé soumise aux mêmes obligations qu’un hôpital traditionnel doté d’hébergement.

Qu’est-ce que l’hospitalisation à domicile (HAD) ?

Également connue sous l’acronyme HAD, l’hospitalisation à domicile est un concept plus ou moins moderne qui répond notamment aux contraintes de mobilité de certains patients. Assurée par des établissements de santé qualifiés, elle consiste en la réalisation de soins médicaux et paramédicaux au domicile des patients. En partenariat avec des organismes d’HAD, les professionnels de santé affiliés pourront donc offrir leur service au domicile de leurs patients afin de répondre aux contraintes de mobilité. Répondant à l’origine aux besoins croissants des patients à pathologie particulière, l’HAD est également privilégiée pour le traitement de certaines maladies chroniques ou typiques des personnes âgées.

Développée à l’origine pour désengorger les hôpitaux traditionnels, elle présente plusieurs avantages pour le patient (à savoir bien-être, confort, présence de l’entourage, prise en charge permanente) et pour l’entourage du patient (allègement des contraintes, fatigue réduite).

L’histoire de l’hospitalisation à domicile

L’hospitalisation à domicile est généralement associée à l’expérience de Bluestone qui consistait, en 1947, à réaliser des prestations de soins à domicile. En France, l’hôpital Tenon adopte en 1951 le concept sous l’initiative de Fred Siguier. Ensuite, les Hôpitaux de Paris empruntent le même chemin en créant le premier établissement dédié à l’hospitalisation à domicile. En théorie, le concept français se différencie du système américain en s’appuyant principalement sur la médecine libérale afin d’assurer la continuité des prestations. En 1973, les établissements d’HAD créent la fédération nationale qui sera chargée de promouvoir le développement du secteur sur tout le territoire français.

Quels types de soins peuvent être dispensés ?

En principe, le choix d’un traitement en HAD ne considère généralement pas la pathologie du patient concerné. En effet, il prend principalement en compte le type de traitement recommandé pour la pathologie, la quantité de soins prévus ainsi que la nature de la prise en charge recommandée. Ainsi, il est pertinent d’affirmer que l’hospitalisation à domicile peut concerner tous les types de traitement pris en charge en hôpital traditionnel.

Toutefois, certains établissements d’HAD privilégient particulièrement les pathologies complexes et les patients âgés. De plus, certains domaines plus spécifiques entrent aussi dans le cadre d’une HAD, à savoir la pédiatrie, la périnatalité et la psychiatrie. L’hospitalisation à domicile constitue d’ailleurs la solution recommandée pour l’hospitalisation en périnatalité. Mais ce cas requiert différentes précautions fortement réglementées par la Haute Autorité de santé : implication de différents professionnels de santé, contractualisation entre la patiente et la structure d’hospitalisation, protocole de soins, possibilité d’organiser un transfert d’urgence, domicile compatible avec l’hospitalisation à domicile, etc.

Quelles sont les conditions à remplir pour en bénéficier ?

La décision d’opter pour une hospitalisation à domicile appartient le plus souvent au médecin hospitalier. C’est donc ce dernier qui apprécie les conditions d’éligibilité du patient, en fonction de son état de santé, de sa situation financière et de la disponibilité des établissements d’hospitalisation à domicile.

Toutefois, le médecin traitant du patient peut aussi effectuer une requête auprès de l’hôpital afin de répondre à des conditions valables telles que l’aggravation de l’état de santé, le manque de moyens financiers pour une hospitalisation classique, etc. Dans la plupart des cas, une prescription émanant d’un médecin, en plus du consentement du patient, peut être décisive dans le choix de l’hospitalisation à domicile.

En outre, les établissements d’HAD choisis peuvent aussi émettre leur avis concernant la prise en charge requise. Ainsi, les critères d’admissions fixés par la Sécurité sociale incluent : l’assistance respiratoire, la périnatalité, le traitement intraveineux, les soins palliatifs, la chimiothérapie, les soins infirmiers lourds, les pansements complexes, la surveillance post-radiothérapie, la surveillance d’aplasie, la rééducation neurologique ou orthopédique, ou encore la surveillance requise par un traitement chirurgical.

Comment choisir son établissement d’HAD ?

L’intervention des établissements d’hospitalisation à domicile relève de l’Agence régionale de santé, notamment en matière de zone de couverture. La majorité des communes disposent alors d’un seul établissement autorisé à prendre en charge les prestations d’HAD. Ainsi, il n’est généralement pas possible de choisir un établissement en particulier, à moins de chercher dans les zones urbaines disposant de plusieurs structures certifiées.

Comment les soins sont-ils organisés ?

En règle générale, un établissement d’hospitalisation à domicile a pour rôle d’organiser l’intervention des acteurs médicaux ou paramédicaux nécessaire au traitement. À cet effet, il sera donc l’interlocuteur unique du patient, qui sera chargé de la coordination des interventions et de la gestion des moyens matériels ou financiers. Dans la majorité des cas, un établissement d’hospitalisation à domicile dispose de services annexes qui permettent une prise en charge complète du patient.


Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement