Remboursement des moyens de contraception

En 1967, les femmes se sont battues afin d’obtenir auprès des hommes et des institutions le droit d’utiliser des moyens de contraception et de contrôler leur vie. Cela tombe aujourd’hui sous le sens : les femmes et les couples doivent pouvoir décider par eux-mêmes s’ils souhaitent ou non voir un enfant arriver dans leur vie. C’est pour ces raisons que la Sécurité sociale ainsi que les mutuelles de complémentaire santé vous aident à prendre en charge votre contraception.

Qu’entend-on par moyens de contraception ?

La contraception est le moyen de contrôler le démarrage d’une grossesse. Par moyens de contraception, on entend la pilule contraceptive féminine ou masculine, ainsi que le stérilet, l’implant, les diaphragmes, patchs, ovules spermicides et préservatifs mais également la contraception d’urgence. Cela concerne donc les contraceptifs temporaires et non définitifs.

Cependant, la contraception définitive a elle aussi droit au chapitre. Il s’agit d’une part de la ligature des trompes pour une contraception définitive féminine et d’une vasectomie pour les hommes.

Quels moyens de contraception sont pris en charge par votre régime de santé ?

Seuls les moyens médicaux sont remboursés. Cela ne prend pas en compte les préservatifs masculins ou féminins et les ovules spermicides.

Pour les mineures

Les jeunes femmes mineures bénéficient de la totale gratuité de leur moyen de contraception. Pour cela, il suffit d’aller dans un centre de Planning Familial et d’y avoir un entretien et une visite médicale avec un spécialiste. A l’issue du rendez-vous, vous repartirez avec votre contraceptif. Pour renouveler votre pilule, il vous faudra revenir.

Les contraceptions hormonales comme certaines pilules, l’implant, le stérilet hormonal ainsi que les contraceptions d’urgence, sont remboursées intégralement par la Sécurité sociale depuis le mois de mars 2013. Il en va de même pour de stérilet au cuivre.

Pour les majeures

Si vous êtes majeure, vous devez vous rendre chez votre médecin traitant ou votre gynécologue afin de vous soumettre à un examen de routine qui déterminera le moyen de contraception qui vous correspond.

La plupart des moyens de contraception, sauf cas exceptionnels de pilule, sont remboursés par la Sécurité sociale à hauteur de 65%. En revanche, les préservatifs masculins et féminins, le patch, l’anneau vaginal et les spermicides sont entièrement à votre charge.

Cas particuliers

Il faut à cet endroit préciser que la ligature des trompes ainsi que la vasectomie, deux opérations chirurgicales de contraception définitives, peuvent être remboursées intégralement par votre Assurance Maladie.

Pour cela, elles doivent être pratiquées dans un établissement public après avoir été prescrites par un spécialiste.

Et la mutuelle santé ?

Étant donné que les moyens de contraception sont presque tous remboursés à hauteur de 65% par votre régime de santé, il est intéressant de se tourner vers la part de la mutuelle. Selon la complémentaire santé que vous possédez, vous verrez votre moyen de contraception remboursé en intégralité grâce à la prise en charge de la Sécurité sociale associée à la prise en charge de votre complémentaire santé.

Parfois même, votre mutuelle vous proposera un forfait pour prendre en charge l’anneau contraceptif, le patch, ainsi que les pilules de 3ème génération qui ne sont pas remboursées du tout par la Sécurité sociale. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre mutuelle et de rencontrer un conseiller afin de poser vos questions précises.

Ceci étant dit, il est souvent difficile de se repérer dans ce dédale de solutions contraceptives, de prise en charge et de non remboursements. La contraception n’est pas un sujet à prendre à la légère, c’est pourquoi il faut se renseigner précisément avant de faire des choix. Cela concerne autant votre choix de moyen de contraception que le choix de votre complémentaire santé.

Si vous n’avez pas encore souscrit de contrat auprès d’une mutuelle, il est important de bien comparer les offres et de prendre le temps de vous interroger quant à vos besoins personnels. Vous pourrez ainsi trouver une mutuelle adaptée à votre profil et à petit prix. A l’inverse, si vous possédez déjà une complémentaire santé, vérifiez que le contrat souscrit corresponde bien à demandes en matière de dépenses de santé.


Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement