Les « sans-dents » relancent le débat de l'accès aux soins dentaires


Les « sans-dents » ou des coûts dentaires élevés

Les « sans-dents », c’est l'expression qu’aurait employé François Hollande pour désigner les pauvres, selon son ex-compagne Valérie Trierweiler.   

Cette « révélation » rappelle la difficulté des plus modestes à accéder aux soins dentaires. En France, les plus démunis sont dans l’incapacité d’assumer les soins dentaires coûteux, tels que les prothèses et les implants dentaires. En effet, peu ou mal remboursés par la Sécurité sociale, ces soins ne sont pas accessibles à tous les Français. A titre indicatif, un implant dentaire, coûte environ 1500€ et n’est pas remboursé par l’assurance maladie.

Renonciation aux soins dentaires : qui sont les plus touchés ?

Plus d’un Français sur trois (35%) a déjà renoncé à des soins dentaires, en raison de leurs coûts.  C’est en Île-de-France (46%) et chez les personnes ne bénéficiant pas de couverture santé (46%), qu’on retrouve le plus de personnes à avoir renoncé aux soins pour des raisons financières (Source : IFOP)

Le coût de la consultation chez le dentiste est la raison principale avancée par les Français pour expliquer qu’ils ne se sont pas rendus chez un dentiste au cours des deux dernières années (33%).

Les patients de plus de 40 ans soignés dans les centres d'accueil de l'ONG Médecins du monde en France souffrent particulièrement d’affection dentaire. Les plus de 60 ans comptent en moyenne quinze dents absentes.

Quelque soit votre âge, vous pouvez trouver une complémentaire santé capable de prendre en charge vos dépenses de santé comme vos frais dentaires. Nous vous proposons de réaliser une comparaison de mutuelle en ligne via le formulaire ci-contre.




Publié le 04/09/2014
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement