Baisse de l’utilisation de la pilule contraceptive

Décroissance inédite du recours à la pilule depuis les années 2000

D’après les résultats du sondage Fecond Inserm-Ined publiée ce mercredi, l’utilisation de la pilule est en légère baisse depuis 2000. La pilule reste tout de même le moyen de contraception le plus utilisé en France.  Une femme sur deux âgée entre 15 et 49 ans l’utilise. Toutefois depuis une dizaine d’années, l’usage de la pilule a légèrement diminué.

La tranche d'âge qui connait la plus forte baisse est les 20-24 ans. Chez elles, la baisse est de 10,4% et n’est qu’en partie compensée par les nouvelles méthodes hormonales (+5,1%) alors que chez les femmes de 25-29 ans, les 5,8% de baisse sont totalement compensés par ce recours, à 6,9%.

Prendre la pilule : un budget important

« Elles ont une couverture contraceptive moindre et moins efficace qu'il y a dix ans », déclare Nathalie Bajos, directrice de recherche de l'Inserm, et co-responsable de l'enquête Fecond Inserm-Ined. « 40% des jeunes femmes utilisent une méthode non remboursée », ajoute-t-elle.

« Ce qui pose le problème de l'accès à la contraception, qui ne concerne pas que cette tranche d'âge et pas seulement la pilule », précise-t-elle, en évoquant les préservatifs très utilisés par les moins de 20 ans et d'autres méthodes non remboursées.

Même le suivi gynécologique a diminué chez ces jeunes femmes : en 2010, 12,2% disent ne pas se faire suivre régulièrement, contre 6,9 % en 2000, selon ce même sondage.

Publié le 13/09/2012
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement