Prise en charge des soins par la Sécurité sociale – Mode d’emploi

Sécu et mutuelle, une complémentarité santé

Quels sont les critères indispensables pour bénéficier d’une prise en charge de soins médicaux ? Il faut savoir que pour être éligible auprès de la Sécurité sociale, une personne doit avoir versé un minimum de cotisations sociales. A noter qu’il y a des frais médicaux qui ne sont pas remboursés mais lorsque les actes de soins sont pris en charge, le niveau de remboursement oscille  entre 20 % et 65 %, et sur la base d’un tarif établi par la Sécurité sociale.

Du côté des assurés sociaux, ils doivent verser la somme de1 euro lors d’une consultation médicale chez un professionnel de santé. Des catégories de populations ne sont pas concernés par cette mesure, il s’agit des jeunes de – 18 ans, des femmes enceintes (š+ de 6 mois), ou encore les personnes titulaires de la CMU (Couverture médicale santé) ou bénéficiaires d’aides médicales de l’Etat.

Pas remboursé par la Sécu mais par la mutuelle santé

Si des spécialités ne sont pas remboursés par la Sécurité sociale, comme par exemple l’ostéopathie, il faut savoir que la mutuelle santé prend en charge cette spécialité mais également bien d’autres comme l’allergologie. 

Dans la liste des actes médicaux et des soins pris en charge à 100 % par la Sécurité sociale, on peut citer en exemple des soins pour des médicaments dont les prix sont particulièrement élevés, une affection de longue durée ou encore pour des maladies graves et qui nécessitent des traitements de soins coûteux

A noter que les soins médicaux et autres prestations doivent nécessairement être prescrits par un médecin.

 

Rédigé par R.Alaoui

Publié le 13/09/2011
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement