La réforme de la dépendance est au point mort

François Fillon reporte à 2012 la réforme de la dépendance

Le plan d'austérité présenté récemment par le Premier ministre a mis un coup d'arrêt à la réforme annoncée de la dépendance. Désormais, le gouvernement envisage de se pencher sur la question de la dépendance au début de l'année prochaine et non plus en septembre comme cela était prévu.

Le travail de réflexion sur le sujet qui a été entamé sous l'égide du ministère des Solidarités et de la Cohésion sociale restera donc dans les tiroirs pendant encore plusieurs mois et il y a peu de chance que la réforme voit réellement le jour en 2012, calendrier électoral oblige !

On peut en effet difficilement envisager que le gouvernement Fillon prenne des décisions, jugées parfois impopulaires, à la veille du scrutin présidentiel. L'Etat envisage ainsi de récupérer un milliard d'euros pour financer cette réforme de la dépendance en puisant notamment sur la contribution sociale des retraités.

La réforme de la dépendance en suspend

Les pistes de réflexion pour la mise en place de cette réforme sont aujourd'hui concentrées sur la modernisation des services à domicile, l'aide aux départements en difficulté, le soutien aux familles qui prennent en charge une large partie des dépenses liées au placement des personnes âgées en maisons de retraite spécialisées. On parle aussi de la mise en œuvre d'une taxe de 1% sur les successions et les donations. La journée de solidarité pourrait également être étendue.

En réalité, le plan d'austérité présenté par le gouvernement a déjà exploité certaines pistes qui devaient en principe financer cette réforme de la dépendance comme par exemple la taxation sur le patrimoine et les successions. Cette manne financière sera désormais affectée à la résorption des déficits publics.

 

Rédigé par K.Dronet

 

Publié le 05/09/2011
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement