Accident de la vie courante – La France leader européen

Mutuelles santé ou comment prévoir pour mieux anticiper

Quel est le pays européen qui a le leadership en matière de décès dû à des accidents de la vie courante ? C’est la France qui est sur la première marche du podium avec près de 20 000 personnes qui décèdent chaque année. Une réalité et un état de fait qui peut interpeller voire inquiéter. Avant toute chose, il semble opportun de rappeler ce qui est intégré dans accident de la vie courante. Contrairement à certaines idées reçues, un accident de la vie courante n’est pas un accident de la route ni un accident lors d’un trajet professionnel. Il s’agit d’un accident survenu lors d’une chute, une intoxication ou une électrocution ayant entraîné la mort.

A noter que ce sont les personnes âgées qui sont les plus touchées par les accidents de la vie courante. Les chutes arrivent en tête, suivi des suffocations, étouffement, intoxications et noyades. Des situations qui doivent donner lieu à une réflexion, à savoir que personne n’est à l’abri de ce genre d’accident et balayer d’un revers de la main le «ça n’arrive qu’aux autres». De fait, qu’en est-il de la prise en charge santé?

Des offres santé selon les situations

Lors d’un accident de la vie courante, la Sécurité sociale assure un remboursement limité et qui ne satisfait pas forcément les assurés sociaux. Du coup, il est de rigueur de se doter d’une complémentaire santé afin de prévenir le risque et de bénéficier, le cas échéant, d’une prise en charge santé selon les besoins et en fonction des critères de choix de l’assuré social.

En effet, les mutuelles santé proposent une palette d’offres santé en cas d’accident de la vie, de la prise en charge d’un proche à un soutien psychologique en passant par une protection juridique en cas de litiges lors d’un accident corporel.

 

Rédigé par R.Alaoui 

Publié le 13/09/2011
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement