Hausse des contrats santé – Un nouvel impôt déguisé ?

La Mutualité Française lance une pétition

Crise financière, crise économique, crise de la Grèce, plan d’austérité ou encore rationalisation des dépenses publiques, voilà en substance ce qui fait l’actualité  et ce qui alimente les conversations des Français. Des sujets de conversation qui ont vu s’invité la hausse des contrats de santé, de 3, 5 % à 7 %, faisant suite à une volonté du gouvernement piloté par François Fillon, ces dernières semaines.  Il faut savoir que 90 % des contrats de complémentaires santé seront doublés, ce qui n’a pas manqué de faire réagir les mutuelles santé qui ont indiqué à l’exécutif qu’elles ne pourront pas éviter de répercuter cette hausse sur les contrats santé.

A la surprise générale, le gouvernement réplique que les réserves des mutuelles santé sont suffisamment «costauds» pour supporter le doublement de la taxe sur les contrats de mutuelles santé sans nécessairement la répercuter sur les cotisations des assurés sociaux. Face à cela, devant la ligne politique du gouvernement, la Mutualité Française a décidé de monter au créneau et de faire entendre la voix des mutuelles santé et des assurés sociaux.

«Une mutuelle n’est pas un privilège »

Comment ? En mettant en ligne une pétition pour dénoncer l’augmentation de la taxe pour l’accès aux prestations médicales. Comme argument, la Mutualité Française a mis en avant  «qu’ une mutuelle n’est ni un privilège ni un signe extérieur de richesse ».

En clair, la Mutualité Française est convaincue que l’augmentation de la taxe sur les contrats santé va pousser et conduire des Français à renoncer à des soins médicaux y compris les plus élémentaires.

 

Rédigé par R.Alaoui

Publié le 11/10/2011
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement