Dette grecque – Les assureurs devront-ils passer à la caisse ?

Quel impact de la crise financière grecque sur le secteur des assurances ?

Quelques jours après avoir la conclusion d'un plan anti-crise pour sauver la zone Euro de la faillite, de nombreux analystes et experts s'interrogent aujourd'hui sur l'impact qu'auront ces mesures d'austérité sur les marchés financiers et sur les secteurs de la finance et des assurances.

Concernant tout d'abord le secteur des banques, le directeur général de l'Institut de finance international estime qu'au moins neuf banques sur 10 devraient accepter une décote de 50% sur leurs titres de dette grecque. En échange d'une recapitalisation par l'Union Européenne du secteur bancaire à hauteur de 106 milliards d'euros, les banques ont accepté de diviser par deux la valeur des titres de la dette grecque qu'elles ont en leur possession. Mais quid du secteur des assurances ?

Assurances et fonds de soutien dans le collimateur

De nombreuses compagnies d'assurance et des fonds internationaux ont investi depuis longtemps dans l'économie grecque, la question se pose alors de savoir ce qu'il va advenir de leur argent. Le secteur des assurances devra-t-il lui aussi participer au renflouement de l'économie grecque.

Quel sera l'impact de ce manque à gagner sur les cotisations ? Il faut rappeler qu'à fin 2010, le secteur de l'assurance détenait 24 milliards d'euros de titres sur la dette grecque. Les analystes s'attendent ainsi à ce que les assurés soient aussi mis à contribution en 2012 avec un nouveau relèvement des tarifs des primes d'assurance.

 

Rédigé par K.Dronet

Publié le 31/10/2011
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement