Plus d’infirmières dans les zones sous dotées

L’Assurance maladie est satisfaite

On compte plus d'infirmiers dans les zones isolées. Ce résultat a été enregistré grâce à l’accord conventionnel de promotion de l’installation des professionnels santé dans les zones sous dotées.

Un résultat qui donne satisfaction à l’Assurance maladie et aux quatre syndicats infirmiers libéraux, signataires, en avril 2009, de cet accord.

Ce dernier engage l’Assurance maladie, au cours du premier trimestre de l'année suivant l’adhésion au contrat, à verser une aide financière destinée à l'équipement des cabinets ou autres investissements professionnels comme les véhicules sanitaires.

Le montant de l’aide, versée par l’Assurance maladie, peut atteindre 3 000 euros par an, sur une période de 3 ans.

Les cotisations d’allocations familiales sont également prises en charge par l’Assurance maladie.

Les adhérents au contrat s’engagent, entre autres, à réaliser les injections vaccinales contre la grippe dans le cadre des campagnes de l'Assurance Maladie et à assurer le suivi de leurs patients atteints de pathologies chroniques.

Hausse du nombre des professionnels santé de 11%

Entre avril 2009 et janvier 2010, une augmentation, de 11%, des effectifs des infirmiers a été enregistrée dans les zones concernées.

L’assurance maladie estime que le choix d’une solution conventionnelle aux inégalités démographiques des infirmières sur le territoire se voit, ainsi, renforcé, d’autant plus que le dispositif sera évalué en 2011.

Le dispositif coûte, selon l’Assurance maladie, 2 millions d’euros en année pleine. Le renouvellement de l’accord est prévu pour avril 2011.
Publié le 28/10/2010
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement