Couverture Maladie Universelle - 60 millions de pertes sur les bénéfices en 2011

La dette sociale fait perdre des fonds à la CMU

Rembourser la dette sociale, c’était le but attendu de la création d'une nouvelle taxe à hauteur de 3,5% sur les contrats de complémentaire santé.

Mais comme l’enfer est pavé de bonnes intentions, ce sont 60 millions d'euros, de perte sur les bénéfices, que vent emporte à la Couverture Maladie Universelle en 2011.
 
Jean François Chadelat explique dans la lettre spécialisée du mois d'octobre, que le fonds sert à financer la Couverture Maladie Universelle Complémentaire. Cela permet, notamment, aux assurés d’avoir une complémentaire santé gratuite.

Et d’ajouter que la taxe spécifique sur les mutuelles a rapporté 1,8 milliard d'euros depuis le 1er  janvier 2009.

Une situation due à une réforme mal maîtrisée

Cette taxe représente 5,9% du chiffre d'affaires santé, hors taxes, de la Couverture Maladie Universelle.

Le prélèvement qui sert à alimenter la CMU se fait, ainsi, sur un chiffre d'affaires soulagé de toute taxe.

Selon Jean-François Chadelat, la nouvelle taxe de 3,5%  sectionne, de façon régulière, l'assiette de la taxe de la Couverture Maladie Universelle à hauteur de 5,9%.

La perte d'assiette est estimée à 1,1 milliard d'euros. Par conséquent, la CMU perd une somme estimée à plus de 60 millions d'euros en 2011.

Publié le 28/10/2010
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement