Assurance maladie – Coup de pression sur les dépenses médicales

700 millions d’euros d’effort supplémentaires pour 2012

Intervenant dans le cadre d’un discours traçant les contours d’un (nouveau) plan d’austérité, François Fillion, 1er ministre, a annoncé la hausse des dépenses de l’Assurance maladie. Pour rappel,  le taux de croissance des dépenses de la Sécurité sociale prévu était de 2,8 % et la décision prise par l’exécutif est de ramener le taux à 2,5 %. Pour commenter cette orientation politique en matière de santé publique, le locataire de l’Hôtel Matignon indique que l’objectif affiché est de reconsidérer la progression des dépenses santé de l’Assurance maladie.

En clair, il s’agit de revoir à la baisse les dépenses de l’Assurance maladie avec un glissement de 2,8 % à 2,5 %, soit - 0,3 % de budget alloué à la Sécurité sociale, et ce à partir de 2012. En outre, et contrairement à d’autres domaines sociaux, les mesures d’austérité annoncées par François Fillon sur fond de plan de rigueur semble avoir quelque peu épargné le secteur de la santé.

170 millions d’euros alloués à l’Office national de l’Assurance maladie

Ce dernier annonce qu’en matière de maîtrise de dépenses de santé, un effort de 700 millions d’euros sera réalisé. Cependant, François Fillon n’a pas précisé si «l’effort » consentit était en lien avec la maîtrise des dépenses santé de l’Ondam (Office national de l’Assurance maladie).

Pour information, l’enveloppe budgétaire dédiée à l’Office national de l’Assurance maladie s’élevait à près de 170 millions ‘euros.

 

Rédigé par R.Alaoui

Publié le 16/11/2011
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement