Statut et  rémunération des médecins libéraux

Nicolas Sarkozy repense la rémunération des médecins libéraux

Nicolas Sarkozy a annoncé mardi 23 novembre au congrès des maires de France qu'il envisage de repenser le statut et la rémunération des médecins libéraux.

Il s’est montré favorable au développement du paiement au forfait. Si cette mesure venait à être appliquée, elle serait très avantageuse pour les médecins de ville, qui, jusque là, procèdent par paiement à l'acte. Toutefois, la rémunération à l’acte restera la base.

Elisabeth Hubert, chargée d'une mission pour promouvoir la « médecine de proximité », sera reçue, vendredi, par Nicolas Sarkozy pour lui remettre ses propositions en la matière.

L'ancienne ministre de la Santé avait laissé entendre que son rapport présentera plusieurs niveaux de rémunération.

Ainsi, pour les soins les plus simples, c’est le paiement à l'acte qui prévaut.

Tandis que c'est le forfait qui sera d’usage en cas de soins plus délicats.

Les futurs médecins incités à s’installer dans les déserts médicaux

L'Ordre des médecins a donné son accord. La CSMF, premier syndicat des médecins libéraux, est, aussi, favorable au principe.

Outre le paiement au forfait, Nicolas Sarkozy compte trouver des solutions au manque des médecins dans les déserts médicaux.

Pour ce faire, des mesures seront prises pour encourager les étudiants médecins à s’installer dans ces régions après les études.

Les médecins qui s'installent en cabinet de groupe dans les zones sous-dôtées, profitent dors et déjà de majorations d'honoraires.

Publié le 26/11/2010
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement