Financement de la «Sécu » – les mutuelles de France passent à l’offensive

Un français sur 4 reporte ses soins

C’est sur le thème «La Sécu, c’est bien pour moi, c’est mieux pour tous» que la Fédération des mutuelles de France (FMF) a décidé de mobiliser les populations.

Ainsi, la FMF souhaite élargir le débat (public) sur la réforme du financement de la Sécurité sociale.

Au rayon des propositions : l’élargissement de l’assiette des cotisations à la valeur ajoutée des entreprises.

Selon la Fédération des mutuelles de France, un financement plus large donnerait la possibilité de mieux rembourser les dépenses de santé et donner plus de moyens à l’hôpital public.

Faute de ressources, la «Sécu» vit à crédit

La FMF ajoute que les franchises et les forfaits hospitaliers sont de véritables péages installés sur la route des soins.

«Quand la Sécurité sociale va mal, c’est la société qui ne se porte pas bien. Le remboursement des médicaments et des consultations diminue d’année en année. Faute de ressources suffisantes, dans un pays aussi riche que le nôtre, la sécu doit vivre à crédit», indique la FMF.

Il faut savoir qu’un français sur quatre renonce ou reporte des soins pour des raisons purement financières.

C’est pour toutes ses raisons que le Fédération des mutuelles de France appelle, entre autres,  l’exécutif  pour que chacun puisse bénéficier d’une couverture sociale tout au long de la vie.

Publié le 29/11/2010
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement