A quand un cadre légal pour l’achat de médicaments sur Internet ?

Bruxelles préconise le cas par cas

Après la téléconsultation sur Internet (lancement en 2011), la France se dotera-t-elle d’un instrument technologique dédié à l’achat de médicaments en ligne ?

Du côté des pharmaciens et des patients, on s’impatiente. Ils demandent la mise en place d’un cadre de vente légale de vente de médicaments par Internet sur le territoire français.

Contrairement à l’Allemagne, la Belgique, la Suisse ou encore les Pays Bas, la France n’a pas encore d’offre de santé sur la toile.

Il faut savoir que l’Europe a statué sur le sujet en 2003 (Arrêté DocMorris), invitant chaque Etat membre à se pencher sur la question de la vente de médicaments par Internet. 

Quid de la législation française ? Pour l’heure, peu d’avancée.

Lutter contre la contrefaçon

Nul doute que Xavier Bertrand, nouveau ministre de la Santé, sera interpellé sur le dossier. 

La téléconsultation, téléassistance, télésurveillance (personnes dépendantes), télé expertise vont devenir monnaie courante pour les Français, le médicament emboîtera-t-il le pas ?

Reste, semble-t-il, à déblayer le chemin et à combattre les fausses offres de produits falsifiés ou contrefaits qui alimentent le marché.

Un premier pas a été franchi avec l’opération Pangea III destiné à protéger les patients contre les réseaux de vente illicite de médicaments en ligne.

Si la prévention et la répression sont nécessaires, il est nécessaire de construire un nouveau cadre légal pour une offre de soins de qualité.

Publié le 29/11/2010
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement