10 questions à poser à votre médecin avant une intervention chirurgicale

Question opération chirurgicale

Vous devez subir une intervention chirurgicale ? Quelle que soit sa nature ce n’est pas un acte anodin, alors avant toute chose il est important de se renseigner. Sachez que mieux vous serez informé, plus il vous sera facile d’aborder cette opération sereinement.

Chaque intervention est spécifique, pourtant certaines interrogations restent les mêmes. Il est donc important de profiter des consultations avec votre médecin pour lui poser quelques questions précises. Les réponses qu’il vous accordera seront des éléments nécessaires dans votre prise de décision, tant au niveau de l’intervention en elle-même que du choix de votre chirurgien.

Une opération est divisée en trois temps :

  • La période pré-opératoire: avant l’opération
  • La période per-opératoire: pendant l’opération
  • La période post-opératoire: après l’opération

Pour vous préparer au mieux, vos interrogations devront idéalement porter sur ces trois étapes. Mais n’ayez crainte, Mutuelle Conseil vous aide à y voir plus clair et vous fait découvrir les 10 questions que vous devriez poser à votre médecin avant votre intervention chirurgicale !


La période pré-opératoire

1.  L’opération chirurgicale est-elle indispensable, existe-t-il d’autres alternatives ?

Dans un premier temps, il est important de savoir si l’intervention est vraiment nécessaire. Si plusieurs solutions s’offrent à vous, et si vous avez notamment le choix avec un traitement médicamenteux, prenez le temps d’évaluer ce qui est le mieux pour vous.

Demandez à votre médecin de vous renseigner sur les risques et les bénéfices attendus de votre opération, mais également des conséquences si vous la refusez. En cas de doutes, n’hésitez pas à prendre un second avis médical.


2.  Quelles sont les étapes à suivre ?

Vous aurez à réaliser un bilan pré-opératoire. En bref, plusieurs rendez-vous avec des spécialistes seront à prévoir, dont un avec l’anesthésiste au moins 48 heures avant l’intervention. Puis, vous devrez passer des examens complémentaires pour faire le point sur votre état de santé général (glycémie, radio des poumons, électrocardiogramme).


3.  Comment faciliter l’intervention et la récupération ?

Avant toute chose, au cours d’une consultation avec votre médecin vous devez évoquer vos antécédents médicaux et vos éventuelles allergies. Cette étape permettra d’adapter à la fois l’intervention et les traitements médicaux en fonction de votre état de santé.

Par ailleurs, posez toutes les questions qui pourraient être utiles au bon déroulement de l’intervention. Il est effectivement possible d’apporter certaines modifications à son mode de vie pour accélérer et améliorer la récupération après une opération. Par exemple si vous êtes fumeur, il est conseillé d’arrêter la consommation de tabac au moins 6 semaines avant l’intervention pour optimiser le mécanisme de cicatrisation.

Pour terminer, questionnez également votre médecin sur les médicaments à éviter, voire à arrêter, avant ou après l’opération chirurgicale. Selon le type d’intervention envisagé, certains médicaments pourront être momentanément suspendus, notamment ceux prescrits contre le diabète ou l’hypertension.


4.  Combien ça va me coûter ?

Pour prévoir votre budget santé, vous devez savoir si l'opération est prise en charge par la Sécurité sociale. Par exemple, les dépassements d'honoraires du chirurgien et les suppléments pour confort personnel (chambre individuelle, location d’une télévision) ne sont pas remboursés par la Sécurité sociale mais peuvent être pris en charge par votre complémentaire santé.

Pour une meilleure prise en charge, vous devez prendre le temps de vous interroger sur vos besoins et définir les garanties que vous jugez nécessaires à votre contrat. Une mutuelle santé efficace saura répondre à vos attentes en termes de remboursements de frais d’hospitalisation.

Avant votre hospitalisation, pensez à demander des devis pour les transmettre à la fois à votre caisse d’assurance maladie et à votre complémentaire santé. Ils seront en mesure de vous renseigner sur les différents niveaux de remboursement.


 Nos conseils : Pour bénéficier des meilleurs remboursements et ainsi optimiser votre budget santé, n’hésitez pas à comparer les différentes offres des mutuelles du marché. Vous-y trouverez la complémentaire santé le plus adaptée à vos besoins.
Comparez les mutuelles

La période per-opératoire

5.  Comment va se dérouler l’intervention ?

Il est important de savoir ce qu’on fera de votre corps pendant l’intervention. Vous pouvez ainsi questionner votre médecin sur les conséquences immédiates de l’opération et l’évolution de votre état de santé dans les semaines qui suivent.

Votre médecin pourra également vous donner une idée de la durée de l’intervention et de votre hospitalisation. Vous pourrez ainsi vous organiser en conséquence.


6.  Quels sont les risques encourus ?

Avant toute intervention chirurgicale, votre médecin évoquera avec vous les risques possibles. Toutefois, pour la majeure partie des patients les bénéfices liés à l’opération surpassent de loin les risques encourus.

Sachez que les risques dépendent essentiellement de votre pathologie, mais également de votre état de santé général et de l’habitude du chirurgien à effectuer cette intervention.


7.  Quel type d’anesthésie va-t-on utiliser ?

C’est une question importante car les conséquences ne sont pas les mêmes. Néanmoins, le chirurgien ne peut pas toujours y répondre étant donné que la décision finale est souvent prise conjointement avec l'anesthésiste.

Effectivement, il existe deux types d’anesthésie : générale ou locale. Les anesthésies locales, moins lourdes, font courir moins de risques que les anesthésies générales. Cependant, il y a des exceptions et une anesthésie générale est parfois la seule solution, ou la plus raisonnable.

Si votre chirurgien fait le choix d’une anesthésie générale, vous serez endormi et vous ne serez donc pas conscient de l’intervention. Si à l’inverse il favorise une anesthésie locale, vous serez éveillé pendant l’opération mais vous ne serez pas capable de ressentir quoique ce soit puisque la zone opérée sera insensibilisée.

La période post-opératoire

8.  Quelles conséquences après l’opération ?

Là encore, il est important de vous renseigner sur les conséquences de l’intervention afin d’envisager les suites de l’opération : cicatrices visibles, lésions, séquelles, rééducation nécessaire ? En fonction de l’opération subie, les conséquences ne sont pas les mêmes : par exemple les cicatrices peuvent être plus ou moins importantes et inesthétiques.


9.  Quels bénéfices peut-on attendre ?

Selon le traitement médicamenteux qui accompagnera la convalescence, les bénéfices attendus peuvent-ils être plus ou moins importants ? D’ailleurs, ne pas suivre de traitement peut-il améliorer le rétablissement ? Autant de questions qu’il est essentiel de poser à son médecin pour préparer au mieux sa période post-opératoire.


10.  Quand reprendre une vie normale ?

Chacun réagit différemment à une intervention chirurgicale, et parfois des imprévus peuvent survenir. C’est pour cela que vous devez interroger votre médecin sur votre « vie post-opératoire », cela vous permettra de savoir ce que vous pourrez de nouveau entreprendre au bout de quelques jours, semaines ou mois.

Après votre opération, il est possible que vous ne puissiez pas immédiatement reprendre votre régime alimentaire normal et vos exercices physiques. Dans ce cas, votre médecin pourra vous donner des conseils personnalisés. C’est lui qui sera le mieux placé pour vous préciser le temps nécessaire dont vous aurez besoin pour vous remettre de l’intervention, et vous informer quand vous pourrez reprendre le travail, faire du sport, etc.


 Nos conseils : Avant votre consultation chez le médecin, notez toutes les questions que vous souhaitez poser pour être certain de ne rien oublier.
Publié le 07/03/2017
Partagez cet article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement