Complémentaire santé – Peut-on s’en passer ?

En cas d’hospitalisation ou de dépassements d’honoraires, que faire ?

Est-il possible d’appréhender son quotidien de vie sans avoir de complémentaire santé ? Etant donné que la Sécurité sociale couvre les maladies à risques tels que le cancer ou les maladies cardiovasculaires à taux plein, soit à hauteur de 100 %, on pourrait en déduire que la fonction des complémentaires santé est plus que limité. Cependant, il ne faut occulter voire négliger l’action des mutuelles santé en matière de prise en charge des dépenses santé qui ne donnent pas lieu à des remboursements pleins assurés par l’Assurance maladie.

Des dépenses santé «mal » remboursées par la «Sécu» comme les frais médicaux générés par des soins d’optique, d’audition ou encore dentaire. Du coup, vivre sans complémentaire santé peut mettre en péril  votre santé mais également  plomber le budget du ménage, et ce contrairement à certaines idées reçues comme celle de faire l’économie d’une assurance santé.

Peut-on faire le deuil de remboursement de soins ?

Comment est-il possible de faire à une facture de soins médicaux suite à une hospitalisation sans être couvert par une complémentaire santé ?  Pour rappel, la Sécurité sociale n’assure pas une prise en charge à 100 % dans ce cas précis. Et que dire de soins médicaux facturés par des professionnels de santé aux honoraires libres (secteur 2), seules les mutuelles santé garantissent des remboursements de soins en cas de dépassements d’honoraires.

En clair, si souscrire une mutuelle santé ne revêt pas un caractère «obligatoire» force est de reconnaître qu’il parait difficile voire irresponsable de penser pouvoir se passer d’une couverture santé et faire le deuil de remboursements de soins médicaux.

 

Rédigé par R.Alaoui

Publié le 28/03/2012
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement