Médicaments – Trois produits retirés des pharmacies

Di-Antalvic, Propofan, DXP plus vendus

Le médicament anti-douleur contenant du DXP, le Di-Antalvic, Propofan et génériques ne sont plus disponibles dans les pharmacies.

La raison est qu'au regard du risque de décès en cas de surdosage, le bénéfice serait insuffisant.?

Il faut savoir que ces médicaments étaient utilisés pour le traitement de la douleur d'intensité modérée à sévère.

Pour rappel, le retrait de ces médicaments avait été annoncé le 31 janvier 2011.

L’annonce faisait suite à l'affaire du Médiator  et la liste des 77 médicaments hautement surveillés.

Quant à  l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), elle avait  annoncé que ces médicaments opiacés seront retirés progressivement, en juin 2009, avant le retrait définitif préconisé par l'Agence européenne du médicament (EMEA).

65 français meurent chaque année du surdosage

A noter qu’en Grande-Bretagne, ce médicament a été à l'origine de 300 à 400 décès, conséquence de surdosages. 

En France, le nombre des décès dus à un surdosage s’élèverait à  65 morts par an, dont 90% seraient des suicides.

Pour l'Académie nationale de Médecine, hostile aux recommandations de l’EMEA, les mauvaises utilisations sont plus nombreuses en France, en comparaison à d’autres pays comme la Suède, le Royaume Uni ou le Danemark. 

Le paracétamol, à doses adaptées, ou le paracétamol associé à la codéine peuvent constituer des alternatives.


Publié le 01/03/2011
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement