Médicaments – La liste noire de UFC-Que choisir

8 médicaments à retirer immédiatement du marché

L’association de consommateurs, UFC-Que choisir, monte au créneau et dénonce la passivité de l’Agence française de santé sanitaire (Afssaps) qui est sensée veiller à la santé des citoyens et réglementer la commercialisation des médicaments en France.

Selon UFC-Que choisir, sur la liste des 77 médicaments qui sont actuellement dans le collimateur des autorités sanitaires françaises, il y a 31 médicaments qui mériteraient une surveillance accrue et 8 d’entre eux devraient être immédiatement retirés du marché car potentiellement dangereux.

La liste des 8 médicaments dangereux

L’association de consommateurs a donc établi la liste de ces médicaments à risque.

Il s’agit du Actos (diabète), Arcoxia (arthrose, rhumatologie), Equanil (sevrage alcoolique), Hexaquine (crampes), Nexen (douleur), Valdoxan (dépression), Vastarel (angine de poitrine, vertige, acouphènes) et Zyban (sevrage tabagique). 

Parmi ces 8 médicaments à retirer le plus rapidement possible du marché, quelques uns sont d’ores et déjà interdits à la vente à l’étranger.

Les autres médicaments à éviter sont le Procoralan (angine de poitrine instable), l'Intrinsa (testostérone pour la baisse du désir féminin), le Ferrisat (carence en fer) le Buflomédil (Fonzylane et génériques retirés du marché en février, rappelle la revue), le Cymbalta (dépression), le Protopic (dermite atopique), Victoza, Eucréas et Galvus (diabète), Multaq (trouble du rythme cardiaque), Praxinor (hypotension), Mépronizine, Rohypnol et Noctran (insomnie), Celance (Parkinson), Alli (obésité), Protelos (ostéoporose postménopause), Arixtra et Xarelto (prévention des thrombo-embolies veineuses), Zypadhera (schizophrénie, récidive de trouble).

Rédigé par K.Dronet

Publié le 29/03/2011
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement