Médicaments – L’Afssaps porte conseil aux parents

Deux médicaments sont concernés

Après que des nourrissons aient été victimes de cas de malaise lors de la prise d'Uvestérol Vitaminé ADEC ou d'Uvestérol D, le 18 mars, l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé a attiré l’attention des parents sur le fait que le mode d'administration des deux médicaments doit être respecté à la lettre.

L'Agence sanitaire demande notamment à ce que le médecin traitant soit prévenu lorsque des effets indésirables sont détectés. Le médecin traitant qui doit à son tour en prévenir le centre de pharmacovigilance.

L’Afssaps recommande aux parents de toujours diluer la solution d'Uvestérol Vitaminé ADEC dans un peu d'eau ou du lait et de l’administrer dans une tétine avant qu’elle soit donnée à un nouveau-né prématuré.

L’utilisation de la seringue fournie avec le flacon est indispensable selon l'Afssaps pour l'administration pur du produit.

L'Afssaps précise également que pour administrer le produit à l’enfant, ce dernier doit être maintenu en position semi-assise.

Les parents doivent faire attention à ce que la solution soit administrée en douceur pour permettre au nourrisson de l'avaler correctement.

Dans quels cas ces deux médicaments sont prescrits ?

Le médicament Uvestérol Vitaminé ADEC est destiné au nouveau-né et au nourrisson souffrant d'une carence en vitamines A, D, E et C.

Quant à l'Uvestérol D, c’est un médicament utilisé dans la prévention et le traitement des carences en vitamine D touchant le nourrisson et l'enfant jusqu'à 5 ans, les femmes enceintes et les seniors.

La liste des recommandations est consultable sur le site de l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé.

 

Rédigé par F.Boumnadel

Publié le 22/03/2011
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement