Médecine douce – Comment rembourse-t-on les soins ?

Prise en charge de la médecine dite non conventionnelle

médecine douce

Même si aujourd’hui l’homéopathie ou l’acupuncture sont reconnues par les autorités sanitaires, le remboursement de ces médecines douces tarde à s’imposer au niveau de l’Assurance-Maladie qui ne prend en charge que 70% des frais.

Mais la situation se complique sérieusement lorsque vous avez affaire à un ostéopathe.

Non seulement, ce dernier est libre de fixer le tarif de ses honoraires comme il l’entend, mais en plus la Sécurité Sociale ne rembourse rien !

Pourtant le prix des consultations peut varier considérablement, de 23 à 90 euros parfois pour certains « professionnels » de ces médecines douces.

Médecine douce : dure, dure la facture !

Quelle alternative donc pour le patient adepte de ces médecines non conventionnelles : les mutuelles, bien sûr !

La Mutualité Française affiche d’ailleurs sa détermination en proposant des contrats d’assurance, qui couvrent une large partie des frais engagés par les patients.

Ainsi, dans le cas de l’ostéothérapie, le remboursement des soins peut atteindre 98%.

En revanche, l’acupuncture n’est prise en charge qu’à la hauteur de 39%...ce type de médecine venue d’Asie, c’est sans doute encore du « chinois » pour les professionnels de la santé !

médecine douce
Publié le 01/03/2011
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement