Maladie de Parkinson – L’Ibuprofène en réduirait le risque

Les seniors sont les plus exposés au risque

mutuelle seniors

Selon une étude conduite par des chercheurs américains, les adultes qui consomment régulièrement de l'ibuprofène, un médicament anti-inflammatoire présent dans l'Advil, verraient le risque de développer la maladie de Parkinson réduit de 27 %.

Et ce par rapport aux patients qui n'en consomment pas.

Etant donné qu’il n'y a pas de remède contre la maladie de Parkinson, la possibilité que l'ibuprofène, médicament relativement non toxique, puisse aider à protéger contre cette maladie est plus que passionnante. 

Pour rappel, la maladie de Parkinson est une maladie neurologique chronique affectant le système nerveux central, touche généralement les seniors.

Aux Etats-Unis, près de 500 000 américains en souffrent et 50 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année.

Un nombre qui pourrait s'accroître avec le vieillissement de la population.

Du côté des neurologues, on observent pensent l'ibuprofène réduit l'inflammation dans le cerveau qui pourrait contribuer à la maladie.

Analyses médicales d’infirmiers

A noter que les travaux se sont appuyés sur les analyses de données médicales provenant de 98 892 infirmières et 37 305 hommes.

Selon les chercheurs, prendre de l'ibuprofène au moins deux fois par semaine est considéré comme un usage régulier.

Reste que des recherches supplémentaires sont nécessaires pour mesurer et évaluer sur les effets neuro-protecteurs uniques de l’ibuprofène.

mutuelle
Publié le 03/03/2011
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement