Vers un remboursement des tests d’évaluation de la fibrose

Remboursement : pour un meilleur accès au dépistage de l’hépatite

Les cas d’hépatites connaissent depuis ces dernières années une forte progression. Ainsi, on évalue aujourd’hui entre 15 000 et 20 000 le nombre de personnes souffrant d’une hépatite. C’est trois à quatre fois plus que le nombre des malades qui ont été traités en 2010. Face à cette augmentation constante de la pandémie, l’Etat se devait de réagir. Et c’est choses faite !

La secrétaire d’Etat à la santé, Mme Nora Berra, a annoncé à l’occasion de la Journée nationale des hépatites B et C, que les tests d’évaluation de la fibrose seraient désormais remboursés. Pour ce qui concerne les tests rapides de dépistage, l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé doit également se prononcer sur l’efficacité de ces tests. Toutefois, Médecins du Monde a prévenu que si l’agence ne rendait pas une réponse rapide concernant cette évaluation, l’ONG se réservait le droit de pratiquer ces tests rapides de dépistage dans ces centres de soins.

La lutte contre les hépatites en bonne voie ?

Lors de cette Journée nationale des hépatites B et C, la secrétaire d’Etat à la santé s’est voulue rassurante. Son plan de lutte contre la pandémie qui court jusqu’en 2012 est plutôt bien engagé. On signalera notamment la publication des textes réglementaires qui régissent la pratique du tatouage et du piercing et ceux qui permettent de faciliter l’accès au dépistage et au vaccin dans les centres de soins spécialisés dans l’accompagnement des toxicomanes.

Toutefois, malgré ces progrès, il faut reconnaître que la pandémie continue de progresser notamment parmi les couches de la population française à risques : les consommateurs de drogue dure et les professionnels du sexe.

 

Rédigé par K.Dronet

Publié le 25/05/2011
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement