Parcours de soins coordonnés – Ce qu’il faut savoir

Parcours de soins : le rôle principal du médecin traitant

Le parcours de soins est entré en application en 2005. Cette mesure a été mise en place afin de coordonner différents soins médicaux, grâce notamment au rôle central du médecin traitant. En effet, ce dernier s’occupe du  suivi personnalisé du patient. Le respect du parcours de soins par le patient est nécessaire afin qu’il puisse être remboursé à taux plein par sa caisse d’assurance maladie et sa mutuelle. Dans le cas contraire, le patient se voit pénalisé de 40% des remboursements.

Pour jouir de ses remboursement, le patient doit déclarer son médecin généraliste dès l’âge de 16 ans, et ce en remplissant un formulaire qui doit être signé par le médecin et le patient. Avant de choisir un spécialiste, il est primordial de consulter son médecin généraliste. C’est lui qui dirigera le patient vers le spécialiste adéquat.

Parcours de soins : cas particuliers

A noter toutefois que pour consulter un ophtalmologue, un gynécologue, un dentiste, un stomatologue ou une sage-femme, le patient est dispensé d’une consultation préalable chez son médecin traitant. Il en est de même pour les 16-25 ans qui veulent consulter un psychiatre.

Lorsqu’il s’agit d’un cas urgent et que le patient soit loin géographiquement, ou si son médecin traitant soit provisoirement remplacé, le patient a le droit de consulter un autre généraliste sans qu’il soit pénalisé au niveau des remboursements. En ce qui concerne la prise en charge d’une affection longue durée ou d’une maladie chronique, le patient peut se passer de consulter son généraliste à chaque fois qu’il doit voir son spécialiste.

 

Rédigé par F.Boumnadel

 

 

Publié le 24/06/2011
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement