Médicament – Deux autres antidiabétiques interdits

Actos et Competact retirés de la vente

L'affaire du Mediator continue de provoquer des remous dans la pharmacopée française. Deux autres médicaments destinés à traiter le diabète viennent ainsi d'être retirés du marché. L'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a ainsi estimé que ces médicaments à base de pioglitazone pouvaient provoquer des risques de cancer.

Mis sur le marché en 2006, Actos et Competact sont dans le collimateur des autorités sanitaires depuis le début de l'année. Ils auraient pour effet d'augmenter les risques de cancer, notamment celui de la vessie.

Antidiabétiques : un risque sensible de cancer

Selon les conclusions de l'étude menée par les autorités sanitaires, ces deux médicaments antidiabétiques entrainerait, dans le cas d'une prescription normale, une augmentation de 22% du risque de contracter un cancer. Dans un traitement à forte dose, le risque serait augmenté de 75%.

Dans l'immédiat, l'Agence française de sécurité sanitaire recommande aux patients de ne pas stopper brutalement leur traitement. Les quelques 230 000 utilisateurs de ces médicaments en France sont toutefois invités à consulter leur médecin. Aujourd'hui 75 autres médicaments font également l'objet d'une surveillance étroite.

 

Rédigé par K.Dronet

Publié le 10/06/2011
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement