« Radiofréquences, santé, environnement » - Les 4 principes de la table ronde

Débat sur les « Radiofréquences, santé, environnement »

La table ronde « Radiofréquences, santé, environnement » est le résultat d’une inquiétude de la population concernant les installations de téléphonie mobile, des antennes ou des téléphones.

La table ronde « Radiofréquences, santé, environnement » qui a eu lieu le 25 mai dernier visait à ouvrir un débat sur les nuisances des radiofréquences associant toutes les parties prenantes. Des travaux sont conduits par l’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (Afsset) afin de disposer d’une analyse scientifique.

L’Afsset rendra un avis en septembre 2009, afin d’orienter la conduite des politiques publiques et d’informer nos concitoyens.

Table ronde « Radiofréquences, santé, environnement » - Liste de mesures d’action publique

Sans attendre l’avis de l’Afsset, une analyse précise des ressorts de la situation actuelle permet de dégager des mesures d’action publique, qui devront être mis en œuvre, selon quatre principes.

Le premier principe table ronde « Radiofréquences, santé, environnement » est la transparence. Il s’agit de la transparence des informations à donner aux consommateurs et aux riverains, mais aussi au grand public et aux parties prenantes en première ligne, notamment les élus et les personnels de santé. Elle s’applique aussi au financement des dispositifs de contrôle et de recherche.

Le deuxième principe est l’attention. Une attention particulière doit être portée à toutes les plaintes ou craintes. L’attention notamment aux populations fragiles est une exigence politique.

Le troisième principe table ronde « Radiofréquences, santé, environnement » est la précaution. Il s’agit ici de définir une pratique rénovée de la gestion des risques en situation d’incertitude : pluralisme de l’expertise, dialogue, recherche, action proportionnée et évolutive. Les connaissances réelles étant faibles, le principe de précaution justifie des restrictions d’usage du téléphone mobile, en particulier pour les enfants et les femmes enceintes. Cependant, pour les antennes relais c’est le principe d’attention qui doit être appliqué.

Le quatrième principe est celui de la concertation. Au nom de la transparence, tout doit être « mis sur la table » et délibéré, à tous les échelons. Les élus doivent disposer d’un pouvoir de négociation pour gérer non pas la sécurité sanitaire mais la régulation territoriale des installations. Ce principe de concertation revendique l’importance de la délibération démocratique. 

Pour en savoir plus sur la table ronde « Radiofréquences, santé, environnement »

Publié le 02/06/2009
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement