Complémentaire santé – Ni une obligation ni un devoir mais une responsabilité

Complémentaire santé : prévoir l’imprévisible en matière de santé

Est-ce que souscrire à une complémentaire santé est une obligation ou une démarche libre ? Il faut savoir que se doter d’une mutuelle santé ne comporte aucun critère obligatoire. Cependant, en cas de d’hospitalisation par exemple ou de traitement médical lourd et donc coûteux, la Sécurité sociale n’assure pas 100 % du remboursement liés à des frais médicaux. De fait, l’assuré social qui n’a pas de mutuelle santé doit assumer financièrement le restant dû, généralement environ 30 % de la facture de soins.

Un restant dû qui peut peser lourd, parfois très lourd, sur le budget d’un patient, qui plus est si la dépense engagée n’était pas prévue. Si les interrogations du genre, ai-je besoin d’une complémentaire santé ou à quoi peut me servir une mutuelle santé, peuvent être légitime, la réalité, elle, est souvent  tout autre. En effet, prévoir l’imprévisible en matière de santé, comme beaucoup d’autres domaines, est à la portée de peu d’individus voire de personne.

La santé des proches, un souci majeur

A contrario, on interroge mécaniquement un proche sous la forme «comment ça va ? Tu te portes à merveille ou encore tu as mauvaise mine, qu’est-ce qui se passe ?». Ainsi, toute le monde est d’accord sur un point, la santé des personnes passe largement après le reste, comme des soucis d’ordre financiers.

Si le déroulement d’une vie peut être parfois incertain, une certitude, une complémentaire santé permet de faire face à ses aléas et peut être d’un réconfort qui n’a pas de prix.

 

Rédigé par R.Alaoui  

 

Publié le 27/07/2011
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement