Assurance emprunteur – Négocier le contrat pour faire des économies

Assurance emprunteur : une garantie pour l’emprunteur en cas de difficultés

60% des Français ignorent l’existence de la délégation d’assurance près d'un an après la mise en application de la loi Lagarde. C’est le résultat d’un sondage réalisé par l'Ifop. L'assurance emprunteur, ou assurance de prêt, garantit le remboursement des mensualités du crédit immobilier à la place de l’emprunteur, lorsque ce dernier trouve des difficultés à honorer ses dettes. Avant la réforme, les banques avaient la possibilité d’imposer une assurance aux emprunteurs qui prennent les crédits chez elles. Mais à partir de la date d’entrée en vigueur de la réforme, les banques sont obligées d'accepter que leurs clients souscrive une assurance emprunteur chez leurs concurrents, sauf si le contrat présenté par la banque qui offre le crédit propose des garanties similaires, et sans que les conditions d’octroi du crédit ne soient remises en cause.

Le fait que la délégation d'assurance soit encore peu connue fait perdre aux Français des sommes importantes qu’ils auraient pu économiser. A noter que lorsqu’on négocie l’assurance, cela se répercute positivement sur le taux du crédit. Or, l'enquête menée  par l'institut de sondage Ifop pour Macif assurances révèle que cette pratique n’est pas encore monnaie courante en France. En effet, 50% des emprunteurs n’ont pas recours aux comparatifs d’assurance de prêt immobilier avant de passer à la souscription.

L’assurance emprunteur est renégociable à tout moment

68% des sondés non propriétaires mais qui envisagent d’acquérir un bien affirment qu’ils ignorent la part que peut représenter l’assurance emprunteur sur la valeur totale d’emprunt. Cela s’applique également à  47 % des propriétaires dont leur crédit est en cours qui ignorent ce que représente l'assurance emprunteur par rapport au coût total de leur crédit. Mais il est possible pour ces personnes de renégocier leur assurance emprunteur lorsqu’ils le souhaitent. Une personne avertie en vaut deux, ainsi, il est conseillé de recourir à un comparateur d'assurances en ligne ou un courtier spécialisé.

Lorsque la réaction du banquier s’avère être négative face à la demande de l’emprunteur de renégocier l’assurance emprunteur, celui-ci a la possibilité de saisir la DGCCRF ou même l'Autorité de contrôle prudentiel (ACP) qui assurent la bonne application de la loi Lagarde. Après la réforme, les banquiers et les assureurs se sont adaptés à cette nouvelle situation. Ainsi, les banquiers ont inventé des arguments plus convaincants pour dissuader les emprunteurs de choisir un assureur extérieur, tandis que les assureurs ont choisi de renforcer leurs garanties pour séduire davantage ces emprunteurs.

 

Rédigé par F.Boumnadel

Publié le 29/07/2011
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement