8 médicaments génériques suspects en Europe


L’Agence européenne du médicament (EMA) a demandé vendredi 23 janvier la suspension de commercialisation d’une dizaine de médicaments génériques en Europe.

La raison évoquée est la suspicion de « manipulations des données » par une société indienne chargée d’en certifier la qualité. Au total, la fraude pourrait concerner jusqu'à près de 700 génériques.

Des risques modérés pour la santé des patients

Pour l'heure, l'Agence nationale de sécurité du médicament, l'ANSM précise qu' « il n'y a pas d'opposition à la dispensation par les pharmaciens et à l'utilisation par les patients des 8 spécialités concernées » puisqu'elles ne représentent a priori pas de risque pour la santé humaine.

Cette décision ne remet pas en cause l'efficacité ou bien la sécurité des médicaments visés par la suspension.

La demande de suspension par l'EMA sera transmise à la Commission européenne pour une décision finale. Tous les Etats membres devront se soumettre à cet avis. En France, l'ANSM a en partie devancé la décision et suspendu dès décembre la commercialisation de 25 médicaments génériques (comme de l'Ibuprofène) par huit génériqueurs différents.


Publié le 26/01/2015
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement