Diane 35 : suspension des ventes

Un antiacnéique détourné en pilule

Après être soupçonné d'avoir causé sept décès en France, Diane 35 le traitement anti-acné et prescrit comme contraceptif, vient d’être suspendu du marché ce mercredi 30 janvier.

C’est l’Agence du médicament (ANSM) qui a ordonné cette suspension après avoir dévoilé le décès de sept femmes suite à des «événements thromboemboliques veineux».

Diane 35 est un traitement à base d'hormones de synthèse contre l'acné. Comme il bloque l'ovulation, il était aussi utilisé comme contraceptif.

Diane 35 : un médicament à risque

Cette sortie du marché prendra effet dans trois mois. Il n’est toutefois pas conseillé aux patientes à d’interrompre leur traitement jusqu'à une prochaine consultation médicale. Les médecins ne doivent plus en prescrire, ni comme nouveau traitement ni en renouvellement d'ordonnance. Aujourd'hui, environ 315 000 femmes utiliseraient cette pilule contraceptive ou ses génériques.

Le rapport bénéfice/risque dans l'acné est jugé défavorable, au regard notamment des risques thromboemboliques veineux et artériels de ce médicament.

Par ailleurs, son utilisation est non conforme puisque Diane 35 est souvent prescrite en contraception, indication pour laquelle ce médicament n'a pas reçu d'autorisation de mise sur le marché.

Publié le 30/01/2013
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement