Les hôpitaux et les médecins visés par l’Assurance Maladie

Les deux tiers des  CHU français devront payer des amendes

Après la Caisse Primaire d’Assurance Maladie de Dijon, c’est maintenant au tour de l’Assurance Maladie de mettre la pression (financière, il s’entend) sur le CHU de Dijon.

Pour rappel, l’établissement hospitalier a commis des erreurs de gestion liées à l’encodage, c’est-à-dire que le remboursement des prestations médicales ne correspondait pas au nouveau système de tarification imposé par l’administration.

Aujourd’hui, alors que le CHU de Dijon a déjà remboursé les sommes trop perçues, l’Assurance Maladie veut imposer une amende de 760 000 euros à l’hôpital en question.

Médecins et hôpitaux sur le banc des accusés

Le cas du CHU de Dijon ne fait pas exception.

Rien que pour la région de la Bourgogne, 8 établissements hospitaliers sont aujourd’hui en indélicatesse avec l’Assurance Maladie qui leur réclame plusieurs millions d’euros d’amendes.

Du côté, des professionnels de la santé ont crie évidemment au scandale.

Certains médecins, épinglés également par l’administration, dénoncent la confusion faîte entre les soins dispensés, leur remboursement et les besoins réels des malades.

Des pétitions circulent aujourd’hui à l’Assemblée Nationale pour rappeler qu’à l’heure où de nombreux patients renoncent à des soins ou à des examens, faute de ressources financières, les sanctions prises par l’Assurance Maladie mettent, en quelque sorte, la santé publique en danger.

C’est en quelque sorte l’hôpital qui se moque de la charité !

Publié le 25/01/2011
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement