L’extinction des espèces menace la santé de l’Homme

La santé de l’Homme dépend de la survie des espèces

L’extinction de certaines espèces de mammifères et bactéries serait à l’origine de l’augmentation des maladies infectieuses, ce qui aurait pour effet, la dégradation inévitable de la santé de l’être humain.

C’est le résultat des études scientifiques d’une équipe du College Bard à New York, publiées récemment dans la prestigieuse revue scientifique Nature.

La propagation de la maladie de Lyme due à la disparition des opossums

Certaines espèces de mammifères et de bactéries constituent  ce que les scientifiques appellent des espèces-tampons.

Ces espèces forment une sorte de bouclier naturel, protégeant la santé de l’Homme en limitant la propagation des maladies infectieuses.

A titre d’exemple, l’opossum limite la propagation de la maladie de Lyme, une maladie bactérienne transmise par les piqûres de tiques.

Aux États-Unis, la tique suce le sang de la souris à pattes blanches ou de l’opossum.

Alors que la souri est porteuse de la bactérie, l’opossum l’est beaucoup moins.

Ainsi, si l’opossum, qui est une espèce tampon, était présent en grande quantité, les tiques se tourneront vers cet animal et par conséquent, la bactérie ne lui sera transmise que très rarement.

Or, l’opossum est menacé d’extinction à cause de la dégradation de son milieu naturel.

Cette situation pousse les tiques à se nourrir sur les souris à pattes blanches. Infectées, les tiques transmettraient, à leur tour, la maladie de Lyme à l’être humain.

Notre santé, dépend, donc, plus que jamais, de la sauvegarde de la biodiversité des espèces.

Publié le 07/01/2011
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement