L’Assurance maladie économise grâce aux médicaments génériques

Les médicaments génériques, une aubaine pour l’Assurance maladie

L’Assurance maladie a pu économiser 1,76 milliard d’euros en 2009, grâce à la progression des médicaments génériques. Soit 160 millions d’euros de plus qu'en 2008.

Le taux de pénétration des médicaments génériques se maintient à un niveau élevé.

Cela est dû au fait qu’ils sont 30% à 50% moins chers que les médicaments dits princeps.

En décembre 2009, le taux de pénétration pour les médicaments génériques a atteint 82,5% pour les molécules dont la forme générique existait depuis 18 mois.

L’Assurance maladie a réalisé d’importantes économies grâce, notamment, à de récentes molécules génériques.

C’est le cas du pantoprazole, un inhibiteur de la pompe à protons (IPP) qui sert à traiter certaines pathologies digestives.

La vente des médicaments génériques représente 13,5% du marché

L’arrivé de nouveaux génériques sur le marché des médicaments devrait accroître les économies de l’Assurance maladie.
 
Les estimations de l’Assurance-maladie quant aux économies supplémentaires pour 2010, tournent autour de 350 millions.

Un seul médicament, le clopidogrel (principe actif de l’antiagrégant plaquettaire Plavix) pourrait engendrer plus de 200 millions d’euros d’économies en 2010.

La Mutualité française prévoit de développer encore plus le marché des médicaments génériques.
 
Les ventes de médicaments génériques ont remarquablement progressé avec +7%, mais ils ne représentent encore que 13,5% en valeur du marché total des médicaments vendus en pharmacie.

Publié le 24/01/2011
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement