Des quotas d'activité pour les hôpitaux ?

Xavier Bertrand n'entend pas contrôler l'offre de soins hospitalière

Dans son édition du 25 janvier dernier, le quotidien français Le Figaro annonçait que la Direction Générale de la Santé prévoyait de fixer des quotas d'activités pour les hôpitaux.

Selon le journal, ces quotas fixeraient un certain volume de séjours par activités, la part de prise en charge ambulatoire et un ciblage des actes pris en charge comme l'endoscopie, la cataracte, etc.

Ce projet a été vivement dénoncé par la Fédération Hospitalière de France qui estime qu'une telle décision serait contraire au principe de la santé publique qui ne veut pas entendre parler de rationnement.

Le ministre de la Santé monte au créneau

Xavier Bertrand, le ministre de la Santé, a aussitôt réagi et il a assuré qu'il n'envisageait pas de fixer des plafonds d'activités pour les hôpitaux.

Selon lui, "il ne s'agit en aucun cas de déterminer des quotas par établissement ni de réguler autoritairement l'offre de soins".

Toutefois, le ministre a mis aussi l'accent sur certaines disparités régionales.

Dans certaines régions, l'offre de soins est parfois trois fois supérieure à la normale.

Ceci pose sans doute également la question d'une santé à plusieurs niveaux de compétences en France.

Publié le 31/01/2011
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement