Accélération de la procédure d’examen des médicaments

Le ministre de la Santé apprend de la leçon du Médiator

Xavier Bertrand, le ministre de la Santé veut accélérer les procédures de réexamen des médicaments potentiellement dangereux, après l’alerte donnée par la revue Prescrire sur un autre médicament estimé dangereux pour la santé.

"Quand il y a des médicaments qui posent des problèmes, il faut dans ces cas-là prendre des décisions", a déclaré le ministre de la Santé à RTL et canal +, mercredi 5 janvier.

Et d’ajouter que ces décisions doivent être prises "dans des délais plus rapprochés, au niveau national comme au niveau européen".

Lors de son passage sur Canal +, le ministre de la Santé a fait savoir qu’il compte éviter les problèmes rencontrés dans l’affaire du Médiator.

Xavier Bertrand estime qu’"à partir du moment où il y a des premières indications, je pense qu’il faut renforcer et accélérer la pharmacovigilance pour bien déterminer si le problème qu’il peut y avoir sur certains patients est un problème qui peut se reproduire chez d’autres patients."

L’examen des médicaments dangereux a commencé depuis plusieurs mois

Par ailleurs, le ministre de la Santé a tenu à éviter tout amalgame en précisant que les médicaments cités par la revue Prescrire, "font l’objet d’un réexamen, pas parce que la revue Prescrire le dit, parce que la procédure est engagée depuis maintenant plusieurs mois".

En effet, dans sont numéro de janvier, la revue Prescrire tire la sonnette d’alarme quant à la dangerosité du buflomédil.

Ce médicament est soupçonné d’avoir des effets secondaires neurologiques et cardiaques qui peuvent entraîner la mort.

Selon Prescrire, ce médicament n’aurait aucun intérêt pour la santé.

Publié le 10/01/2011
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement