76 médicaments sous «haute surveillance»

Une liste «noire» de médicaments à risques sera élaborée

On apprend que près de 76 médicaments ont été placés sous haute surveillance par l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps).

Une liste définitive de médicaments à risques sera remise à Xavier Bertrand, ministre de la Santé, à la fin du mois courant.

Toutefois, le ministre de tutelle a tenu à préciser que «cela ne veut pas dire que tous présentent un danger, mais toutes les informations devraient être accessibles aux médecins et actualisées».

Du côté de l’Afssaps, on indique que «parmi les 76 médicaments, tous ne seront pas retirés du marché»

Pour la revue médicale Prescrire, trois médicaments représenteraient un danger.

Il s’agit du  Buflomédil (Fonzylane et ses génériques), du Nimésulide et de la Vinflunine.

Le Buflomédil serait utilisé par près de 100 000 patients, souffrant de douleurs d'artérite, en France.

Selon la revue Prescrire, il comporterait des effets indésirables neurologiques et cardiaques, parfois mortels. 

Les molécules en cours réévaluation

Pour ce qui est du Nimésulide, anti-inflammatoire, il serait à l'origine d'effets indésirables hépatiques graves, voire de décès, selon Prescrire.

Quant à la Vinflunine, son cas semble un peu différent.

En effet, c'est un médicament qui a été récemment mis sur le marché (décembre 2009) et sous indication très particulière: les cancers de la vessie à un stade avancé ou métastatiques.

Il faut savoir qu’avant même la publication du rapport de l'IGAS, Xavier Bertrand avait assuré que les trois molécules, citées par Prescrire, étaient en cours de réévaluation.

Publié le 17/01/2011
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement