Vers une médecine de proximité ?

Nouvelle stratégie nationale de santé

Vendredi 8 février, le premier ministre a présenté dans ses grands traits, la stratégie nationale de santé. Une réforme structurelle du système de santé va être engagée et risque de prendre plusieurs années.

Cette stratégie repose sur "la mise en place d'une médecine de parcours", a expliqué Jean-Marc Ayrault. "Ce n'est pas au patient de coordonner lui-même la série d'actes et d'interventions dont il a besoin", a argumenté le premier ministre. Marisol Touraine, a ajouté vouloir généraliser le mode de financement des équipes.

Les professionnels doivent mieux communiquer entre eux, qu'ils exercent à l'hôpital, en ville ou dans les maisons de retraite, pour que les soins appropriés soient prodigués au bon endroit, au bon moment et par le personnel adéquat.

Le rôle central du médecin traitant

La réforme du médecin traitant est nécessaire pour « généraliser une médecine de parcours ».

Pour le moment « les expérimentations visant à une prise en charge des patients chaînée et coordonnée entre les divers acteurs du système de soins se sont certes multipliées, mais dans le plus grand désordre et en ne faisant que peu appel au médecin traitant ». a jugé Didier Migaud, le premier président de la Cour.

Publié le 12/02/2013
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement