Conseil des ministres à haut risque pour les assureurs

Les assurances dans le collimateur du gouvernement ?

Ce mercredi 8 février, les assureurs suivront avec intérêt, et peut-être inquiétude, les travaux du Conseil des ministres. C’est en effet aujourd’hui que les membres du gouvernement Fillon vont plancher sur la taxe sur les transactions financières et les mesures annoncées récemment par le président Sarkozy. Ceci devrait ainsi déboucher sur un projet de loi de finances rectificative.

Dans ce dossier, il est clair aussi que le gouvernement veut aller vite et prendre des mesures concrètes avant le lancement officiel de la campagne présidentielle prévu le 16 mars prochain. Parmi les mesures envisagées, la taxe de 0,1% qui vise les actions des entreprises domiciliées en France et dont la capitalisation boursière dépasse le milliard d’euros devrait impacter les compagnies d’assurances, notamment celles qui oeuvrent dans l’assurance vie. Ce sont particulièrement les assureurs qui ont recours aux OPCVM qui devraient en ressentir les effets.

L’épargne des assureurs sera taxée

La contribution sociale généralisée sur les placements financiers sera ainsi augmentée de 2%, ce qui ne sera pas sans conséquences pour les assurances vie, les contrats de capitalisation et les produits en rente comme les PERP. Ces mesures devraient donc avoir pour effet d’orienter les épargnants vers des placements plus rentables comme l’immobilier.

Ceci dit, l’assurance vie dispose encore d’une fiscalité très intéressante et elle devrait rester une valeur sûre pour les épargnants. On estime ainsi que l’imposition pour l’assurance vie se situerait aux alentours de 23% après huit ans alors qu’elle est de 39,5% pour les autres placements.

 

Rédigé par K.Dronet 

Publié le 08/02/2012
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement