Alerte aux suppositoires pédiatriques à base de terpène !

Des lots de Coquelusedal et de Trophirès sous haute surveillance

Après l’affaire du Mediator, un médicament qui était utilisé comme coupe-faim et qui aurait provoqué la mort de plus de 1500 personnes en France, les autorités sanitaires françaises continuent de réévaluer leur pharmacopée. Il y a quelques jours, le Primpéran, un sirop anti-vomitif pour les enfants de moins de 16 ans, était ainsi retiré du marché, ou du moins interdit à la vente. 40 ans après sa mise en circulation, il s’est avéré que l’un des principes actifs de ce produit pharmaceutique serait susceptible de provoquer des troubles neurologiques.

Des examens sont actuellement en cours pour déterminer les effets indésirables que pourrait provoquer ce principe actif sur les adultes et particulièrement les personnes âgées. Aujourd’hui, nouvelle alerte aux médicaments : les suppositoires contenant des dérivés terpéniques sont désormais contre-indiqués chez les enfants de moins de 30 mois et chez les enfants ayant des antécédents de convulsion fébrile ou d'épilepsie, et ce quel que soit leur âge.

Suppositoires non grata : des lots retirés du marché

L’Agence française de sécurité sanitaire, l’Afssaps, estime en effet que ces suppositoires pédiatriques comporteraient un risque d’atteinte neurologique. Ils pourraient provoquer des convulsions chez les jeunes enfants, voire même des crises épileptiques. Aujourd’hui, l’agence sanitaire française réagit. Pour les suppositoires à base de dérivés terpéniques destinés aux enfants de moins de 30 mois, l’Afssaps a décidé le retrait de tous les lots.

Pour les suppositoires destinés aux enfants de plus de 30 mois, le retrait du marché se limite aux lots non conformes à la réglementation française (étiquetage, notice sans les contre-indications précitées, etc.). Parmi les lots de suppositoire à base de dérivés terpéniques concernés par ces mesures, on retrouve des noms de médicaments bien connus du grand public comme le Trophirès (Laboratoire Sanofi-Aventis) ou encore le Coquelusedal (Laboratoire Elerte).

 

Rédigé par K.Dronet 

Publié le 14/02/2012
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement