Santé – Surveillez la perte auditive

La surdité peut augmenter la démence et la maladie d’Alzheimer

Selon une étude américaine, la perte des facultés auditives pourrait sensiblement augmenter les risques de démence et de maladie d’Alzheimer chez les individus âgés entre 36 et 90 ans.

Cette étude révèle ainsi que l’incidence augmente de manière significative toutes les tranches de 10 dB en moins.

Ainsi, à chaque fois que l’on perd 10 dB, l’excès de risque de démence et de maladie d’Alzheimer serait augmenté de 20%.

Il faut ainsi constater que la perte d’audition entraîne généralement une exclusion sociale de l’individu qui plonge alors peu à peu dans la démence.

Cette dernière se manifeste, selon cette étude, lorsque la perte auditive est supérieure à 25 dB.

L’appareillage auditif, une solution pour rester au contact des autres

Sur la base de cette étude, il apparaît donc nécessaire de penser à utiliser de manière précoce un appareillage auditif ou des implants pour compenser cette perte de l’ouïe.

Aujourd’hui, de nombreuses mutuelles et compagnies d’assurances proposent d’ailleurs des formules de prise en charge de ces appareils auditifs.

Leur usage est désormais reconnu pour son efficacité dans la lutte contre l’isolement social et les maladies liées au vieillissement.

Publié le 16/02/2011
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement