Santé – Découverte d’une molécule pour le traitement de la calvitie

Comment des souris ont retrouvé leur pelage

Drôle de «destin» pour des chercheurs américains qui menaient des expériences pour étudier l'impact du stress sur les fonctions gastro-intestinales.

En effet, hasard de la science,  ils ont découvert une molécule destinée au traitement de la calvitie.

Alors que les chercheurs observaient la modification génétique de souris, pour qu'elles surproduisent une hormone dite stressante, voilà que ces animaux perdaient une grande partie de leurs poils de dos.

Et ce, au point de devenir chauve.

Les chercheurs décidaient d’injecter à leurs cobayes de l'astressine-B, une substance supposée inhiber l'action de l'hormone de stress.

La découverte des scientifiques, 3 mois plus tard

Objectif ?  Mesure l'impact du produit sur le système digestif des souris.

Alors que la première injection n'a eu aucun effet mesurable, ils les ont répétées cinq jours de suite avant de replacer les souris dans leur cage.

Trois mois plus tard,  les scientifiques découvraient, à la surprise générale, que les cobayes avaient retrouvé l'intégralité de leur pelage.

Il faut savoir que plusieurs études complémentaires ont établi un lien formel entre les injections d'astressine-B et la spectaculaire (re)pousse de poils.

Publié le 17/02/2011
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement