Santé – Comment diagnostiquer son ADN via un smartphone

Séquençage des données du génome et leur transfert

Transporter d’un smartphone son propre code génétique, est-ce possible ?

C’est le «défi» que s’est fixé un groupe de chercheurs français.

Une initiative qui suscite des réticences en France, car le séquençage du génome n’est autorisé que sous certaines conditions.

En terme de contenu, ce projet vise, à la fois, à créer un logiciel qui digère les données issues du séquençage du génome et à les transporter sur des plateformes mobile, type IPhone ou IPad.

Il faut savoir qu’aux Etats-Unis, des firmes majoritairement américaines, proposent aux particuliers de séquencer les données dans leur ADN.

Et ce moyennant quelques centaines de dollars.

Comment cela fonctionne ?

Il est demandé aux personnes de transmettre leur salive dans un tube, ensuite remis à la société.

Puis, un laboratoire décrypte l'ADN et, en quelques coups de clics,  on peut savoir si on est porteur ou pas de gènes favorisant un cancer. 

On apprend que ce genre de tests, interdits en France hors du cadre médical, serait en phase de croissance dans le monde.

Des icônes comme indicateurs de santé

Ainsi, le logiciel conçu par les chercheurs ambitionne de présenter  3 gigaoctets du séquençage de façon claire et ergonomique sur l'appareil.

Dans le détail, il est prévu des mentions «intégrées» dans l’appareil technologique, comme par exemple «Cancer du sein», accompagnée d'une icône rouge, destinée à diagnostiquer une prédisposition à cette maladie.

Alors qu’une icône verte mentionnera l'absence de risque.

Publié le 24/02/2011
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement